Grave dérive contre la Réconciliation: Amadou Soumahoro fait refouler Simone Gbagbo à l’entrée d’un village de Séguéla… Et si chaque cadre agissait comme lui dans les autres régions contre le Rhdp ?

Grave dérive contre la Réconciliation: Amadou Soumahoro fait refouler Simone Gbagbo à l’entrée d’un village de Séguéla… Et si chaque cadre agissait comme lui dans les autres régions contre le Rhdp ?

Simone Gbagbo refoulée. La vice-présidente du Front populaire ivoirien (FPI) Simone Ehivet Gbagbo a déposé ses valises depuis le dimanche 25 août 2019 à Séguéla. Elle affirme y être pour accompagner Youssouf Fofana, Secrétaire national du Front populaire Ivoirien (FPI) chez ses parents après son retour d’exil le 31 janvier 2019. Mais l’ex-première dame a été refoulée à l’entrée de Gbétogo, village natal de Youssouf Fofana.
Elle était allée officiellement pour accompagner Youssouf Fofana, fils de Gbétogo rentré d’exil à l’instar des autres en Côte d’Ivoire. Mais selon nos sources, Simone Gbagbo n’a pas eu accès au village natal du Secrétaire national du parti de Laurent Gbagbo. Son cortège a été stoppé à 7 Km du village. En effet, elles indiquent que l’accès au village a été empêché par des jeunes se réclamant du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).
Les mêmes sources indiquent qu’ils auraient été manipulés par le président de l’Assemblée nationale Amadou Soumahoro, et Méssamba Koné le Préfet de la Région du Cavally, Préfet du département de Guiglo tous fils de la région. Ils auraient même mis en garde les chefs coutumiers qui comptaient accueillir chaleureusement l’épouse de Laurent Gbagbo pour célébrer le retour du président de la ‘’Voix du Nord’’, leur fils.
En effet, le président de l’Assemblée nationale a organisé une tournée dans le Worodougou, sa région natale du jeudi 15 au dimanche 25 août 2019. L’objectif de celle-ci était de verrouiller toute la région contre l’opposition. Amadou Soumahoro a passé dix jours à parcourir les villes, villages et hameaux de la circonscription pour informer les populations sur les actions de développement du Président de la république Alassane Ouattara.
« On ne danse pas aux sons de deux musiques. Il ne faut pas suivre deux personnes. Notre bonheur se trouve avec une seule personne et c’est Alassane Ouattara », a-t-il laissé entendre. La délégation conduite par l’ex-première dame a quitté Séguéla après un meeting tenu le mardi 27 août 2019.
Karina Fofana, Afriksoir.net

Lire aussi:  Côte d’Ivoire-Fpi, depuis Bondoukou: Voici le plaidoyer de Simone Gbagbo pour des élections en 2020

Laisser un commentaire