Golfe de Guinée: La pêche illicite représente 40 à 60% des captures

Dans le Golfe de Guinée, la pêche illégale représente 40% à 60% des captures. Cela constitue un manque à gagner colossal pour les pays de la région.

Cette pêche illicite, non déclarée et non-réglementée (INN) est une menace sérieuse pour les stocks de poissons et l’environnement marin.

Elle prive les Etats côtiers et leurs populations de sources d’alimentation et de revenus.

Pour continuer la lutte contre cette pratique, des inspecteurs issus de 12 pays du Golfe de Guinée prennent part à une formation, initiée par l’Institut de sécurité maritime interrégional (ISMI).

Cette formation technique correspond au premier niveau d’un cursus professionnalisant d’inspecteur des pêches. Elle est financée par la Coopération française via la direction de la coopération de sécurité et de défense (DCSD) et soutenue par la République de Côte d’Ivoire.

Lors de la cérémonie d’ouverture le  22 Mars 2021 à l’Académie régionale des sciences et techniques de la Mer (ARSTM), le coordonnateur régional de l’action de l’Etat en Mer dans le Golfe de Guinée, Guillaume de Beauregard, a souligné que la formation et le renforcement des compétences des inspecteurs des pêches n’est pas un luxe, mais une nécessité qui apparaît chaque jour plus urgente.

Pour lui, ce séminaire favorisera la coopération entre les Etats, identifiera des synergies utiles à travers la facilitation des échanges d’information et création d’un réseau de connaissances au-delà des frontières.

Le directeur général de l’ARSTM, le Colonel Karim Coulibaly a pour sa part, exhorté les participants à s’approprier toutes les dimensions scientifiques et pédagogiques de cette problématique afin de fournir aux décideurs les ressources appropriées qui feront face à la pêche INN.

« Nous devons tous nous appuyer et nous inspirer des résultats des travaux du présent séminaire pour prévenir, contrecarrer la pêche INN », a-t-il indiqué.

Lire aussi:  Meeting de l’opposition samedi à Yamoussoukro : Tous dressés contre la modification de la constitution-Mobilisation exceptionnelle

Cette formation prendra fin le 26 Mars 2021.

Vivement que les résultats des travaux contribuent à freiner ce fléau qui occasion d’énormes pertes pour plusieurs pays du Golfe de Guinée.

Nathanaël Yao

Laisser un commentaire