Georges-Armand Ouégnin, président d’Eds: «S’il n’y a pas de confiance, il ne peut y avoir de processus électoral crédible»

Georges-Armand Ouégnin, président d’Eds: «S’il n’y a pas de confiance, il ne peut y avoir de processus électoral crédible»

Parlant du boycott ou de la participation de l’opposition aux futures élections avec la modification contre la volonté du peuple de la Constitution par le régime Ouattara-RHDP, Georges-Armand Ouégnin a clarifié sa position. C’était au cours de la conférence de presse des partis de l’opposition, animée jeudi 12 mars au siège du PDCI-RDA.

 

«Je voulais, juste, concernant la Cei, dire à ceux qui ont posé la question que nous irons aux élections. Et là-dessus, il faut que nous soyons très clairs. Je le dis, et je le pense, si on pense que nous boycotterons, nous ne boycotterons pas. Il n’y aura pas de boycott. On dit qu’on va aller aux élections avec une Cei réformée, parce que nous voulons aller aux élections avec une Cei qui sera crédible et qui nous permettra d’aller aux élections. Voyez-vous, je sors d’une rencontre avec une mission d’évaluation de la Cedeao, je leur ai dit cela. Nous allons aller aux élections avec un organe électoral consensuel, avec un processus consensuel. Parce qu’effectivement, dans le protocole de bonne gouvernance de la Cedeao, l’article 3 dit qu’il faut, au niveau des acteurs politiques, de la confiance. S’il n’y a pas de confiance, il ne peut y avoir de processus électoral crédible. Donc la nation de confiance. Nous tenons le bon bout. Nous allons nous arc-bouquer à cela parce qu’il s’agit de la vérité, et la vérité elle est une. »

Lire aussi:  Fpi: Un Secrétaire national Fpi-Gor parle… «C’est trop simpliste de ne pas reconnaître sa part de responsabilité… on refuse de réfléchir, on refuse de voir comment le monde évolue… et Gbagbo souffre»

GRO

Laisser un commentaire