Football/CAN et Mondial, Sylvain Takoué (promoteur): «Le Prix Didier Drogba sera une institution africaine historique… »

La planète du football apprenait avec surprise, début mai 2021, la création d’une distinction sportive internationale, dénommée  “Prix Didier Drogba du meilleur footballeur africain CAN et Mondial”. Son promoteur, le journaliste-écrivain ivoirien Sylvain Takoué, en donne les motivations ici. À l’occasion des 5 questions flashes que nous lui avons posées. Écoutons-le.

Un prix Didier Drogba créé. On peut dire qu’il ne manquait plus que cela à cette légende vivante du football ?

Oui, si vous voulez l’exprimer ainsi. On peut aussi dire, dans cette même veine, que c’est la cerise sur le gâteau… (Rires).

Pourquoi donc ce prix, vous qui l’avez créé et qui en êtes le promoteur ?

(Il reprend un air tout à fait sérieux) Pour des raisons d’abord honorifique, ensuite sportive, et enfin historique. Honorifique, parce que, comme vous l’avez dit vous-mêmes, Didier Drogba est une légende vivante du football international. Si on doit l’honorer, c’est à l’international qu’il faut le faire et de la façon dont nous le faisons, c’est-à-dire avec la création d’un prix international qui porte son nom. Sportive, car il s’agit de promouvoir, à travers ce prix et au sein des footballeurs africains qui jouent pour l’image de notre continent,  les vertus du sport-roi, à savoir la sportivité (c’est-à-dire positivité et fraternité), le fair-play, le goût de la discipline et de l’effort, la rage de vaincre en prouesses athlétiques, le talent intelligent, le challenge, la consécration. Nous sommes d’accord, vraiment d’accord, que Didier Drogba les incarne toutes, ces vertus. Et enfin, historique, parce que ce prix international est l’une des rares distinctions d’initiative africaine dans le football mondial. L’instituer sous le nom de Didier Drogba, est pour nous un fait hautement historique.

Lire aussi:  Accidents de la circulation: L’Etat attaque, les auto-écoles répliquent

Et le prix Marc-Vivien Foé ? Il n’était pas assez représentatif, selon vous ?

Je ne dis pas cela. Le prix Marc-Vivien Foé, est une distinction créée, en 2009, par RFI soutenue par France 24, des médias publics français. Il est vrai que ce prix porte le nom d’un footballeur africain, qui fut, hélas, frappé en plein match par le destin de mourir sur le rectangle vert. En mémoire de lui, la radio RFI, reconnaissante de l’avoir vu jouer en France, a créé et institué ce prix auquel le nom de ce joueur doué a été donné. Cet acte sportif reste vraiment à saluer. Seulement, le prix Marc-Vivien Foé est d’initiative française et est décerné, chaque année, au meilleur footballeur africain ayant disputé le championnat de France. Donc, ce n’est pas tout à fait la même chose que le prix Didier Drogba, qui est, quant à lui, d’initiative africaine et distingue le meilleur footballeur africain à la CAN et au Mondial. Il comble ainsi un vide.

Pensez-vous que ce nouveau prix d’initiative africaine sera soutenu, vu qu’il y a déjà d’autres prix prestigieux occidentaux, tels que le Soulier d’or, le Ballon d’or, le Prix spécial du président de la FIFA, etc. ?

Être soutenu ? Mais oui ! Il le sera, à coup sûr. Vous dites que d’autres prix occidentaux de grande envergure existent déjà ? Mais c’est d’ailleurs une raison suffisante d’avoir maintenant à citer aussi, à leur suite, le Prix Didier Drogba, vous ne croyez pas ? Ce nouveau prix africain fera son chemin, jusqu’à devenir une institution sportive prestigieuse et historique. On y travaillera dur et bien. Nous avons déjà commencé. Les soutiens suivront naturellement.

Lire aussi:  Législatives à Arrah: Le candidat de Gbagbo (FPI/EDS) se retire au profit du candidat de Bédié (PDCI)

Et le contenu du Prix ? On peut en avoir une idée ?

Cela reste à découvrir, dans pas longtemps. Nous nous organisons à cet effet. En ce moment même, nous nous attelons à mettre en place un Comité du Prix, qui conduira l’affaire à bon escient. La composition de ce Comité reste aussi à découvrir, sous peu. Nous le voulons très représentatif pour l’Afrique sportive, et il le sera. Ce sera un Comité africain. Attendez seulement de voir.

Interview réalisée par :

Firmin BODOA.

🔥0 Vues | Lectures

Laisser un commentaire