Fake News-237 comptes répertoriés: L’Oidh s’en mêle et veut atténuer les effets désastreux… recommandations

L’observatoire ivoirien des Droits de l’homme (Oidh) a animé un point de presse ce vendredi 28 août 2020 à son siège à Cocody, dans le cadre de son Projet de monitoring de la désinformation en ligne en période électorale.

Ce projet dont l’exécution a débuté le 1er juin et qui s’étendra sur 8 mois, vise à atténuer l’impact des fausses informations (fake news) sur le processus électoral du 31 octobre 2020.

Financé par National endowment for democracy  (Ned) et le soutien de National  democratic institute  (Ndi), ce projet a déjà répertorié 237 comptes, pages et groupes de discussions dont 129 actifs. “Au terme de cette première phase  d’observatoire, couvrant la période du 1er juin au 16 août 2020, L’Oidh a observé une profusion de fausses informations dont 32 ont été l’objet d’une analyse en raison de leur caractère viral, et de l’impact négatif qu’ils étaient susceptibles d’avoir sur la vie socio-politique et surtout sur le processus électoral de 2020”, a indiqué Mauriac Gnoka,  secrétaire général adjoint de L’observatoire et chargé du projet de lutte contre la désinformation en ligne en période électorale.

Face à cette désinformation aux conséquences énormes, souvent désasreuses, sur la population et sur la cohésion sociale, l’Oidh a fait plusieurs recommandations au gouvernement : «Maintenir le dialogue politique, envisager des mesures répressives afin de protéger les femmes engagées en politiques et qui pourraient être la cible de campagnes de désinformation humiliantes ou portant atteinte à leur dignité ou la réputation sur les réseaux sociaux, garantir un accès équitable des médias publics à l’ensemble des sensibilités politiques du pays».

Puis aux acteurs politiques: «S’abstenir des discours et actes susceptibles de fragiliser la cohésion sociale ou détériorer le climat socio-politique….».

Et enfin aux acteurs de la société civile, l’Oidh demande «de promouvoir l’éducation aux médias et à l’information, de créer des tribunes d’échanges citoyens sur les réseaux sociaux pour sensibiliser les usagers à la culture démocratique et la paix….»

Retrouvez toutes les recommandations ici

M.O.S.K

Laisser un commentaire