Exclusif/Assigné à comparaître au Tribunal du Plateau : Voici pourquoi Michel Gbagbo a été à nouveau convoqué par la Justice ivoirienne

Exclusif/Assigné à comparaître au Tribunal du Plateau : Voici pourquoi Michel Gbagbo a été à nouveau convoqué par la Justice ivoirienne

 

«Ce jeudi 2 avril 2020, par voie d’huissier, une assignation à comparaître devant le tribunal d’Abidjan a été remise à Michel Gbagbo », annoncé sur la page facebook de FPI TV, jeudi 2 avril 2020.

A la vérité, ce n’est pas une nouvelle affaire comme on pourrait le croire.

En effet, une source proche du fils aîné de l’ex-président ivoirien précise qu’il serait reproché au secrétaire général adjoint de la tendance du Front populaire ivoirien dirigée par Laurent Gbagbo d’avoir dénoncé, «il y a quelques années, l’existence en Côte d’Ivoire de prisonniers politiques. Michel Gbagbo avait été condamné».

S’agit-il de cette affaire d’il y a quelques années ? «Oui», répond un proche collaborateur de Michel Gbagbo avant d’ajouter que «après sa condamnation, ses avocats ont fait appel de la décision de justice. Cette assignation a été faite dans le cadre du jugement en Appel de cette ancienne affaire de l’existence de prisonniers politiques dans les geôles de Côte d’Ivoire. Il a donc, par voie d’huissier, reçu cette assignation à comparaître pour le jugement de cette affaire en Appel au moi de mai.»

Mais ce qui provoque l’étonnement de l’opposition dans cette nouvelle convocation, «c’est qu’elle se passe dans une période difficile pour la Nation avec la lutte contre la pandémie du coronavirus. Mais, mieux, c’est que dans la même période le chef du secrétariat général du Front populaire ivoirien (FPI), Dr Assoa Adou, fait également l’objet de nouvelles poursuites judiciaires quant à ses propos qu’il a tenus à Yamoussoukro, lors du meeting de l’opposition. Etait-il urgent de remettre en cette période difficile, une convocation à un opposant pour un procès en Appel prévu dans la seconde moitié du mois de mai? C’est toutes ces coïncidences qui fondent notre inquiétude», a commenté un haut cadre de l’opposition ivoirienne non membre du FPI.

Lire aussi:  Lutte contre le covid19 à Oumé (région du Gôh): Une société minière offre des kits contre le Coronavirus au district de la Santé

Ce qui est aussi curieux, c’est qu’en cette semaine où il a reçu l’assignation, Michel Gbagbo et ses collaborateurs parcouraient les prisons ivoiriennes. Selon un de ses collaborateur, il est «en tournée dans les prisons pour s’imprégner de la vie carcérale des militants du FPI dont il a la charge au secrétariat dudit parti». Aujourd’hui, samedi 4 avril 2020, sa délégation était à la Maison d’arrêt militaire d’Abidjan (MAMA), sans lui.

Et c’est en ce moment que la Justice ivoirienne se rappelle du coup qu’un Appel avait été fait après la condamnation de Michel Gbagbo «pour divulgation de fausses informations » pour programmer un procès? Suspicions légitimes.

Gilles Richard OMAEL

Laisser un commentaire