Etats généraux de l’école ivoirienne: Mariatou Koné soutenue par l’Eglise catholique

Dans l’intention de redonner à l’école ivoirienne son image reluisant d’antan, Mariatou Koné, ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation a dès sa nomination à ce poste, proposé des états généraux de l’école ivoirienne.

Cette idée a été saluée par tous les acteurs de l’école ivoirienne.

Le lundi 07 Juin 2021, la ministre de tutelle a au cours d’une visite à l’Archevêque d’Abidjan, le cardinal Jean Pierre Kutwa, reçu le soutien de celui-ci quant à ce projet.
Elle s’est en effet, rendue chez le cardinal pour non seulement l’informer officiellement de sa nouvelle mission, mais également solliciter des prières, des bénédictions et des conseils.

Les échanges ont en outre porté sur le partenariat entre le ministère et l’Eglise catholique ainsi que sur les états généraux de l’école ivoirienne.

A propose des états généraux de l’école ivoirienne, Professeur Mariatou Koné a « sollicité le soutien de l’église catholique qui détient un pan important de l’enseignement confessionnel avec une grande expertise », rapporte une note d’information de APA.
« J’envisage organiser immédiatement des rencontres avec les entités qui peuvent contribuer par leurs idées et expériences et compétences à relever les défis de la mission qui m’est confiée, action axée sur les résultats », a-t-elle souligné.
« Nous devons tous ensemble faire de la Côte d’Ivoire une puissance éducative dans un climat de paix et de sérénité et de civisme dans nos écoles. J’ai foi en une école ivoirienne capable de produire des ressources humaines de qualité pour nous conduire au développement durable et à un mieux-être partagé », a poursuivi Mariatou Koné, qui a obtenu le soutien de l’Eglise catholique.

Parlant de la ministre, le cardinal a confié ceci : « Mes vives félicitations pour le portefeuille qu’on lui a confié. On le lui a confié parce qu’elle a fait un travail remarquable à la Solidarité. Maintenant je crois qu’elle est à son poste ».

Avant d’ajouter : « L’école, c’est la vitrine du pays. Si l’école forme mal ses hommes, on aura un pays qui ne vaut rien et on a confiance parce qu’elle en a les capacités. Quand j’ai entendu ses premières paroles, annoncer les états généraux, j’ai dit voilà quelque chose de formidable ».

« Nous allons soutenir ces états généraux de l’école ivoirienne par ce qu’il est important de savoir d’où nous venons, ce que nous faisons et où nous allons », a promis Jean Pierre Kutwa.

Lire aussi:  PDCI-RDA/Journées de solidarité : Importante réunion du Comité de pilotage et du Comité d’organisation pratique

Cette symbiose entre l’homme de Dieu et la ministre est une contribution à la réconciliation nationale tant prônée en Côte d’Ivoire.

Car il y a quelques mois de cela, le cardinal déconseillait un troisième mandat en Côte d’Ivoire.

Après le forcing du régime, les conséquences ont été regrettables : plusieurs morts et blessés.

L’heure étant à la réconciliation et à la paix définitive, cet homme de Dieu joue sa partition.

Ce geste interpelle les gouvernants ivoiriens qui détiennent encore plusieurs prisonniers politiques et sont à la base de l’exil de plusieurs fils du pays.

Nathanaël Yao

🔥1 Vues | Lectures

Laisser un commentaire