ENTRE-NOUS : «Le RDR en panne, le RHDP en pompier!» (Par KONE Kobali)

On nous apprend qu’un virus qui circule augmente ses chances d’évolution. C’est le cas du COVID-19. Il se raconte même que de nouvelles mutations ont été observées en Belgique et des recombinants au Royaume-Uni.

Ça, c’est pour le virus, qu’en est-il d’un parti politique qui perd coup sur coup l’unique partie (bipolaire) de sa cerise de militants ? Pendant que vous cherchez à répondre à ma colle, j’en rajoute une nouvelle couche. Il se raconte aussi depuis la nuit des temps, que : « la nature a horreur du vide » ! Alors allons doucement, pas à pas !

Rappelons avant toute chose que dans la vie des partis politiques, il y a des militants qui ne se remplacent pas ou du moins, que rien ne peut remplacer ! C’est le cas de Gandhi, de Mandela et tout près de nous, Houphouët ! Jésus, même si lui et moi partageons le même héritage, il est tout de même le fils du père. Par conséquent on ne saurait le mêler aux choses terrestres et purement d’expression humaines !

Pour ceux et celles qui ne l’auront pas remarqué, je suis en train de pourfendre l’idée selon laquelle nul n’est irremplaçable ! Les personnes dites exceptionnelles ou consacrées comme telles, le sont par leur grandeur d’âme et par la qualité de leur spiritualité ! Pour ceux qui peuvent prétendre que je raconte des balivernes, dites-moi de quelles forces vives dispose le RHDP pour espérer remplacer au plus petit pourcentage, Amadou Gon Coulibaly et son suivant, Hamed Bakayoko ?

Lire aussi:  Côte d’Ivoire-El Hadj Mamadou Traoré fait de graves révélations sur le Rdr-Rhdp et Guillaume Soro: «L’origine des conflits Guillaume Soro-Rdr… en 4 épisodes (intégralité)

Avouez que l’alchimie sera difficile à réaliser. Eu égard à la faiblesse manifeste des ressources humaines dont dispose ce regroupement de partis, amaigri et avachi. Autant dire que les choses iront en se complexifiant chaque jour un peu plus. Hélas dirions-nous !

A preuve, pour assurer l’intérim de Hamed Bakayoko, l’on a fait appel (08/03/21) à un transfuge sorti des entrailles du berceau commun du PDCI-RDA. Chose qui aurait été impossible, voire impensable, si les deux illustres disparus étaient encore parmi nous ! Cela est une preuve que le RDR historique en tant que vivier du parti, peine à exister par lui-même. Pour parer au plus pressé, il tente d’exister par procuration.

Le fait que la RHDP confronté à de réels problèmes de ressources humaines fasse appelle à un ancien agent PDCI-RDA pour représenter les couleurs du RHDP en son sein, vous me permettrez de parler de recombinant ! Le recombinant ici, c’est la combinaison entre un militant RDR d’avec un militant RHDP sorti des rangs prestigieux de l’école élitiste du PDCI-RDA ! Ce qui donne naissance à un militant hybride.

Ce militant, à la racine idéologique recomposée, n’est comme vous vous en douter, ni RDR ni PDCI-RDA ! Ces transfuges comme pour masquer leurs échecs, sont qualifiés par la presse qui lui est la plus proche, de fidèles des fidèles à leur chef. Naturellement, Il est aussi un Houphouétiste avec la spécificité qu’il est issu de la somme de ces deux tendances. Parfois et très souvent opposées par un antagonisme ambiant !

Lire aussi:  Denis Kah Zion (PDCI-RDA), depuis Toulépleu: «Le RDR-RHDP ne pèse rien dans l’Ouest-Montagneux. Anne Ouloto ne dit pas la vérité au président Ouattara»

Patrick Achi, aux yeux des RDR historiques (1994), apparait comme un élève parachuté, dont l’armature éducative a été pensée et exécutée par le fabuleux « groupe scolaire » du PDCI-RDA (préscolaire jusqu’au niveau universitaire). Par conséquent, les compagnons de Feu Djéni ne croient pas en sa reconversion qu’ils jugent un peu juste et de nature à froisser leur fidélité, leur égo commun, leur loyauté et surtout à dévoyer leur motivation d’antan au parti. Au-delà du fait que la nomination de Monsieur Patrick Achi à la Primature en qualité de Premier ministre par intérim (confirmée le 26 mars 2021), peut apparaitre comme un acte courageux et pragmatique de la part du Président, elle est aussi et surtout une stratégie (…)

Le RDR est sclérosé, carbonisé, dépassé par les évènements. Il n’y a qu’à regarder les propositions de gouvernance qui nous sont faites ! Quant au RHDP, la nouvelle solidarité qui va naitre et grandir autour d’Achi Patrick, le tout nouveau Premier Ministre, va faire que les divergences seront encore plus tranchées avec l’avantage d’être favorables au PDCI-RDA leur parti de cœur et de raison.

 La raison que j’invoque ici est différente des intérêts ! Leur zèle qui a vu son émergence après 2018, va largement profiter à leur parti originel, car ils savent qu’ils devront se serrer les coudes et être adossés sur un bouclier dont ils connaissent l’étanchéité politique et sa capacité de résilience politique légendaire.

Lire aussi:  Liberté de la presse : Marcel Dezognon, journaliste à LG info (proche de Laurent Gbagbo) a été arrêté ce mardi 23 juillet

Désormais libres de toute orthodoxie hiérarchique qui leur pesait dessus lorsqu’ils étaient encore dans le parti aujourd’hui vieux de 75 ans, le zèle observé des RHDP issus des rangs du PDCI-RDA, fait qu’ils se sentent libres d’agir dans tous les sens, vu qu’ils ont plus de compétences et d’expertises à mettre au service de leur groupement.

Ce qui se passe au RDR aujourd’hui, c’est que frappé par les dures réalités de la vie, celui-ci faute de répliques appropriées, offre des boulevards aux dimensions inédites aux hôtes d’hier. A eux de la jouer serrer et sobre ! Il est écrit quelque part que le PDCI-RDA pourrait retrouver son monde, tous ces fils et filles partis à l’aventure croyant avoir atteint la majorité politique !

(Par KONE Kobali, Libre auteur, créateur)

Laisser un commentaire