Ecole ivoirienne/Année académique 2020-2021: Ce que l’intersyndical propose aux candidats à la présidentielle

Ecole ivoirienne/Année académique 2020-2021: Ce que l’intersyndical propose aux candidats à la présidentielle

L’Interdyndical de l’enseignement privé laïc de Côte d’ivoire (ISEPL-CI) présidé par Ehouman Emmanuel est une union de quatre Syndicats du secteur éducation-formation. Cette organisation, au sortir de sa réunion du10 Août 2020 à Adjamé, s’est élaboré une feuille de route à mettre en application. Il s’agit de rendre visite aux différents candidats à l’élection présidentielle du 31 Octobre 2020, en vue de s’enquérir de leur programme de gouvernement sur l’épineux problème de l’enseignement privé laïc en Côte d’Ivoire. En effet, depuis belle lurette, ce corps de métier n’a subi aucune amélioration, laissant du coup ses acteurs dans une pauvreté avérée et extrême, alors qu’ils abattent un travail colossal au même titre que leurs homologues du public. Ainsi, bien avant de rencontrer Pascal Affi N’guessan, candidat du Front populaire ivoirien (FPI), les responsables de l’Intersyndical ont été reçus par son Vice-président, Jean Bonin le 18 août 2020 en sa résidence. Celui-ci s’est dit heureux de l’initiative de Ehouman et de ses camarades. Les échanges, très enrichissants, ont porté  sur la situation sociale et professionnelle des enseignants de ce secteur, d’une part, et sur le programme de gouvernement du FPI en ce qui concerne le secteur de l’éducation, d’autre part. Dans les prochains jours, Jean Bonin promet une deuxième rencontre autour du candidat du FPI, en vue d’approfondir ces échanges. « J’ai particulièrement apprécié la maturité de ces syndicalistes qui ont tenu à ce que je leur explique les grandes lignes du programme de gouvernement du candidat du FPI », a-t-il noté. Après ces échanges avec l’un des plus proches collaborateurs d’Affi N’guessan, l’Intersydical a été reçu le 28 août 2020 par Albert Mabri Toikeusse, candidat de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI). Le même jour, dans l’après-midi, la délégation des enseignants syndicalistes a eu une séance de travail avec Adèle N’djoré, Sécretaire Exécutive à l’enseignement du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI). Et ce, au nom d’Henri Konan Bédié, candidat de ce parti politique et de surcroît favori à ces élections.

Lire aussi:  Maurice Kakou Guikahué (Pdci) au peuple Akouè, depuis Yamoussoukro: «Il faut rendre Bédié fort pour prendre le pouvoir en 2020»
école ivoirienne Ehouman et Mabri

L’Interdyndical compte poursuivre cette démarche pour que le futur président puisse trouver des solutions idoines à l’atmosphère nauséabonde qui pèse sur l’école privée et ses acteurs. Il compte par ailleurs jouer un rôle prépondérant dans ce scrutin du 31octobre 2020. Fort, de plus de 50mille enseignants, éducateurs et autres personnels du privé comme membres, il projette de prendre une position claire quant au choix du futur président de la République; et cela après la confrontation des différents programmes de gouvernement sur l’éducation-formation. Rappelons que l’Intersyndical est composé de quatre syndicats ; à savoir : le SYLEP-CI (Syndicat libre des enseignants du privé de Côte d’Ivoire) dont le Secrétaire Général National est Ehouman Emmanuel ; le MEEP-CI (Mouvement des enseignants et éducateurs du privé de Côte d’Ivoire) de Bogri serges ; le CEP-CI (Collectif des enseignants du privé laïc de Côte d’Ivoire) de Fossou Magloire et le SEPL-CI (Syndicat des enseignants préscolaire et primaires laïc de Côte d’Ivoire) piloté par Soué Bi.

Serge-Emmanuel K. Damani

Laisser un commentaire