District d’Abidjan-Mairie du Plateau: “Guerre” de compétences ou quand Beugré Mambé viole des décrets ?

Dans un document qu’il nous a fait parvenir, hier par mail, le directeur de la communication de la mairie du Plateau dénonce un acte de destruction d’ouvrage d’embellissement qui aurait été commis par le District d’Abidjan. « Le député-maire de la commune du Plateau, M. Jacques Ehouo n’est pas du tout content du District d’Abidjan » affiche d’entrée, Joël Agoli, dans ledit document. L’origine de cette colère, selon lui, est que des agents du District ont procédé, dans la nuit du samedi 03 juillet 2021, de 23h30 à minuit, à la démolition de l’ouvrage d’art d’embellissement que le conseil municipal de la commune du Plateau a fait bâtir pour embellir les espaces verts situés entre la cathédrale Saint Paul du Plateau et le Palais de justice.

Beugré Mambé, Ministre-gouverneur du DAA

M. Agoli ne comprend pas les motivations réelles du District. Surtout, dit-il, qu’au regard des dispositions finales de l’article 3 du décret n° 84-851 du 04 juillet 1984 portant déclaration des voiries et des réseaux divers d’intérêt national et d’intérêt urbain dans les limites de la ville d’Abidjan, les jardins et espaces verts situés dans l’emprise de l’avenue Jean-Paul II relève de la compétence de la commune du Plateau.

Toujours selon lui, depuis quelques années, l’administration du District autonome d’Abidjan et de la commune du Plateau, s’affrontent régulièrement sur des attributions transférées par la loi n° 2003-208 du 07 juillet 2003 portant transfert et répartition de compétences de l’Etat aux collectivités territoriales. Il en va ainsi du marché Djè Konan qui est exploité par le District d’Abidjan dans un jardin public au mépris des règles d’affectation de cet ouvrage et des compétences légales dévolues aux communes.

Lire aussi:  Côte d’Ivoire: Adama Bictogo (Rhdp) pris en flagrant délit de grave surfacturation dans un marché de 15 milliards Fcfa obtenu de gré à gré au Mali

S’agissant de cet énième conflit, ajoute M Agoli, par deux fois, dans les mois précédents, le District d’Abidjan a fait ou tenté de faire arrêter les travaux effectués par les services de la mairie.

Jacques Ehouo, Député-Maire du Plateau

Joint au téléphone dans un souci d’équilibre de l’information, le directeur de la communication du District, Baba Coulibaly Nicolas a indiqué être au village, à Ferkessédougou pour des funérailles. Aussi, est-il complètement coupé des réalités d’Abidjan. Il nous a donc demandé d’appeler Yao Daniel, un autre agent du service Communication du District d’Abidjan. Joint au téléphone, Yao Daniel, nous a fait savoir qu’il est en repos maladie. « Je n’ai pas d’information sur cette affaire. Je ne puis me prononcer. Je pourrai vous revenir au cas où » nous a- t-il répondu au téléphone, hier. Finalement, Yao Daniel, nous a communiqué le numéro de M. Sanogo, directeur général des services techniques du District. Nos tentatives pour le joindre sont restées vaines. Il ne décrochait pas. Alors, nous lui avons envoyé un message (Sms) expliquant les raisons de nos coups de fil. Mais jusqu’ à ce que nous bouclions, il n’y a eu aucune réaction de sa part.

En attendant, la mairie du Plateau projette d’organiser une conférence de presse, demain mardi pour plus d’information sur cette affaire.

Lire aussi:  SOTRA: Interdites, les prêches dans les bus ont la peau dure

Le Nouveau Réveil

NB : Les surtitre et titre sont de la rédaction de africanewsquick.net

🔥2 Vues | Lectures

Laisser un commentaire