Diégonéfla-Législatives: Bodi Théodore (député Pdci) se repositionne

Les législatives 2021 se préparent activement dans la Région du Gôh. A Diégonéfla pour un poste de député, le PDCI-RDA, le RHDP et sans doute le FPI vont s’affronter. Déjà, on affute les armes.

Contrairement aux rumeurs, Kouassi Bodi Théodore veut rempiler. Député sortant pour le compte du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), dans la circonscription électorale de Diégonéfla commune et Sous-préfecture, Tonla sous-préfecture, il a réaffirmé dimanche 03 janvier dernier à la presse, son intention d’être à nouveau en lice.

«Oui, je suis candidat à ma réélection. Je suis candidat pour le compte de l’opposition et les discussions vont s’ouvrir», a fait savoir le parlementaire, qui dit être conscient de l’existence de la plateforme de l’opposition.

Ingénieur de formation, ancien DG du LBTP, et très rationnel, il dit croire en la victoire de l’opposition, parce que dit-il, certes  l’argent qui joue, mais les gens veulent demeurer dignes sociologiquement, le peuple autochtone Gban et leurs frères allogènes Baoulé, qui forment la majorité des votants de cette zone,  savent ce qu’ils veulent.

«Nous sommes tous en Côte d’Ivoire, et les gens sont conscients de ce qui se passe et de ce qui s’est passé», se défend le parlementaire, ajoutant que « personne n’est dupe », lorsqu’elles voient les massacres des microbes et miliciens perpétrés contre les partisans de l’opposition.

Lire aussi:  Accident: Un mort et 11 blessés parmi des étudiantes espagnoles sur l’autoroute du Nord, PK 139

Lui-même candidat à la régionale 2018 dans le Gôh, Bodi Théodore, concède que certes le parti présidentielle l’a emporté, mais qu’aujourd’hui et depuis la fin du scrutin, rien ne se passe dans les villes et villages depuis la fin du scrutin.

Aujourd’hui, poursuit le député, le fait d’avoir abandonné le terrain durant quelque temps, pour aller vers les manifestations de rue, d’autres l’ont envahi. C’est aujourd’hui le cas de l’un des cadres du Rhdp, Julien Konan, qui vient de déposer officiellement, son dossier de candidature chez le secrétaire permanent du Rhdp-Gagnoa.

Aux cadres, il demande que celui qui sera battu accepte sa défaite et rejette toutes idées de  vandalisme et d’empêchements de vote.

Mais pour Julien Konan, sûr de son fait, il affirme que «quand je m’engage, je ne perds jamais. Que les autres candidats sachent qu’ils seront battus, car nous  connaissons les valeurs du peuple Gban».

Infos : A.S.T.

Laisser un commentaire