Des questions sans réponse: «Que dit la Cedeao lorsqu’un chef d’Etat sans scrupule n’applique pas les ordonnances de la CADHP ?» (Georges Kossonou, CDRP)

Des questions sans réponse: «Que dit la Cedeao lorsqu’un chef d’état sans scrupule n’applique pas les ordonnances de la CADHP ?» (Georges Kossonou, CDRP)

Le droit de manifester, de s’exprimer librement, le respect des lois et des règles sont aussi des éléments fondamentaux de l’exercice de la démocratie. Que dit la Cedeao lorsqu’un régime comme celui de Ouattara empêche son peuple de manifester et tue pour semer la peur et reconduit depuis des mois, des arrêtés pour contraindre son peuple à se barricader ? Que dit la Cedeao, lorsqu’au vu et au su de tout le monde, un dictateur veut briguer un mandat électif que la constitution n’autorise pas ? Que dit la cedeao,  lorsqu’ un chef d’état manipule les organes électoraux pour en faire une caisse de résonance de son parti, afin de s’assurer la victoire quelques soient les votes ? Que dit la cedeao lorsqu’un pouvoir comme celui de Ouattara, manipule le fichier électoral, y introduit des non nationaux,  y comptabilise des morts,  multiplie les électeurs de certaines localités par trois, comme c’est le cas dans la commune du plateau,  pour ne  citer que cela ? Que dit la Cedeao lorsqu’un chef d’état sans scrupule n’applique pas les ordonnances de la CADHP ?  Juste qu’il peut faire ce qu’il veut ? Comme la présidente de la mission de la cedeao nous l’a dit il y a deux semaines,  ici même à Abidjan. Les ivoiriens devraient ils croiser les bras et regarder ce régime autocritique braquer les élections ? Je comprends mieux la sortie inopportune de ce général qui accompagnait madame la ministre,  il y a deux semaines et qui nous demandait de calmer le peuple ! Rien que ça ! Pour eux on devrait dire à notre peuple : fermez les yeux,  il n’y a rien à voir,circulez !  Revenez et applaudissez quand Dramane se proclamera élu. Au premier tour,  et comme promis, un coup KO. Il faut juste comprendre que Madame la Ministre, ne sait pas quoi faire de son autorité.Elle ne comprend sans doute pas aussi,  l’étendue de ses responsabilités. Elle devrait donc la fermer ! Elle n’a plus de légitimité  pour dire quoi que ce soit dans le dossier ivoirien,  si c’est elle qui a produit le communiqué qui circule sur la toile. Elle vient, si c’est elle qui l’a fait,  de démontrer qu’elle a un parti pris flagrant pour le régime antidémocratique de Dramane,  le fils de Dramane que nous connaissons tous !

Lire aussi:  Bureau de l’Assemblée nationale : Le groupe parlementaire PDCI-RDA fait d’importantes précisions (Porte-parole)

Tirons nos conclusions.  Battons nous par tous les moyens,  pour libérer notre pays !

Georges KOSSONOU

Secrétaire Permanent Adjoint de la CDRP.

Laisser un commentaire