DEMENTI-COMMUNIQUE DE PRESSE RELATIF AUX ACCUSATIONS PORTEES A L’ENDROIT DU DIRECTEUR GENERAL DE L’ARTCI

Faisant suite à des articles parus dans la presse ces derniers jours sur la thématique« ARTCI/ Passage de 8 à 10 chiffres Bilé Diéméléou détourne plus de 800 millions de F CFA – le marché de l’entretien des espaces verts confiés à son épouse », l’ARTCI tient à faire les précisions suivantes.

  1. Concernant le prétendu détournement de 800 millions F CFA relatif au passage de 8 à 10 chiffres

La campagne de communication n’a jamais coûté 800 millions F CFA, mais plutôt 296 millions HT soit 350 millions TTC payés par tranches, bien que pris en compte au niveau du budget à hauteur de 500 millions F CFA. Ce qui a permis au régulateur de réaliser une économie substantielle. A ce jour, 275 millions TTC ont été payés au prestataire (cf. virements du 05 août 2020 et 30 mars 2021). Le solde restant sur cette opération est de 75 millions TTC.

Les chiffres annoncés dans l’article sont faux, de même que les documents publiés.

Les phasages énumérés dans le tableau joint à l’article ne correspondent pas à ceux figurant sur la vraie facture. Ce qui prouve que le document publié a été fabriqué pour les besoins de la cause.

Faut-il le rappeler, le passage à 10 chiffres est une opération technique entièrement réalisée par les opérateurs de téléphonie mobile que l’ARTCI a accompagné au niveau de la communication compte tenu de son envergure aussi bien nationale qu’internationale. La campagne de communication a duré huit (08) mois.

Lire aussi:  UNICEF en Côte d’Ivoire: Dr. Aboubacar Kampo s’en va…

Au final, il faut souligner que le basculement qui est effectif depuis le 31 janvier 2021, s’est déroulé dans les meilleures conditions techniques qui ont valu à l’ensemble des acteurs impliqués les félicitations du Ministre de l’Economie Numérique et de la Poste.

  • Sur le prétendu gré à gré pour la sélection d’un cabinet de communication

L’agence de communication Origin7, agence conseil de l’ARTCI, a été sélectionnée régulièrement par appel d’offres en 2018 pour une période de trois ans. Un accord cadre a été signé et fait l’objet de contrats d’application au fur et à mesure des besoins en communication de l’ARTCI. L’agence Origin7 qui est détentrice d’un agrément d’agence-conseil délivré par le CSP, a d’ailleurs réalisé d’autres campagnes de communication sur des activités du régulateur pour le compte de l’ARTCI. Le Directeur Général de l’ARTCI n’a aucun intérêt direct ou indirect dans cette entreprise.

  • Sur l’application proposée par l’ARTCI

L’idée de concevoir une application mobile pour aider les usagers à convertir leur répertoire vers le plan à 10 chiffres, a été prévue au contrat de prestation de service signé en juillet 2020 avec l’agence Origin7. Conformément à la règlementation, le régulateur, qui a un rôle de protection des consommateurs, a mis àleur disposition gratuitement, un outil pour faciliter la mise à jour des répertoires de leurs smartphones ; le changement manuel serait un exercice fastidieux pour les consommateurs.

  • Sur la prorogation du délai d’appel vers les numéros à 8 chiffres
Lire aussi:  Convention-BP extraordinaire et éclaté du PDCI-RDA: «Je veux qu’il y ait beaucoup de candidats…», Guikahué (SE) explique et répond aux détracteurs de Bédié dont Adjoumani (RHDP)

Si le délai de cohabitation des deux plans (8 chiffres et 10 chiffres) a été prorogé au 31 mars 2021, c’est à la demande des opérateurs dont certains clients utilisaient encore les 8 chiffres à la date butoir initiale du 28 février 2021. Contrairement à ce qui est affirmé dans l’article, le délai supplémentaire accordé aux opérateurs n’avait aucun lien avec une quelconque difficulté technique. La prorogation avait pour objectif de permettre aux consommateurs utilisant encore les 8 chiffres, de modifier leurs habitudes afin d’éviter aux opérateurs des pertes de trafic et de chiffres d’affaires et par conséquent, des pertes de recettes pour l’Etat. (cf. compte-rendu de la réunion bilan sur le PNN du 21 février 2021).

  • De la prétendue attribution du marché d’entretien des espaces verts à l’épouse du DG ARTCI

Contrairement aux allégations de l’article, la société ETS 2B chargée de l’entretien de l’espace vert n’appartient pas à l’épouse du Directeur Général de l’ARTCI.

S’agissant du coût de la prestation, il s’élève à 44 751 828 F CFA pour une superficie de 13 230 m2contrairement au montant de 100 millions F CFA mentionné dans l’article. Le détail de la facturation est précisé dans l’offre financière en annexe du contrat de prestation disponible à l’ARTCI.

Fait à Abidjan, le mercredi 28 avril 2021

Lire aussi:  Réconciliation entre ivoiriens et avec le Fpi: Devant les parents de Gbagbo, Gukahué fait des révélations sur Laurent et Simone Gbagbo-Bodi Théodore confié à Yopohué, Bayota et Ouragahio

La Direction Générale

Laisser un commentaire