Délestage en RCI: Révoltés, les députés PDCI ‘’convoquent’’ le ministre de l’énergie devant le parlement

Les députés du groupe parlementaire du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) ne sont pas du tout contents de ce qui se passe actuellement avec la fourniture de l’électricité. Un délestage sévit à travers tout le pays. Révoltés, ils invitent le ministre des mines, du pétrole et de l’énergie à une séance de «question orale avec débat » au parlement ivoirien. Déclaration intégrale, lue par l’honorable Yasmina OUEGNIN, Vice-présidente du Groupe parlementaire PDCI-RDA, Chargée de la Veille Stratégique, Porte-parole.

«Vous avez été conviés à ce point de presse, pour être informés de l’initiative du Groupe parlementaire PDCI-RDA à l’Assemblée nationale, relative à la procédure dite de “Question Orale Avec Débat” ouverte depuis ce jour.

En effet, les députés du Groupe parlementaire PDCI-RDA ont introduit une requête auprès du Président de l’Assemblée nationale aux fins de transmettre une correspondance invitant le Ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, à bien vouloir se prêter à l’exercice constitutionnel de la Question Orale Avec Débat.

L’actualité de notre pays est dominée par les coupures prolongées et récurrentes d’électricité sur l’ensemble du territoire national. Celles-ci affectent les commodités de vie des particuliers et des ménages, mais impactent également les unités de production industrielles et les opérateurs économiques, tous secteurs confondus.

Lire aussi:  Covid-19 en Côte d’Ivoire: Le SEDH forme ses agents pour de meilleures pratiques des mesures et préconisations de santé dans la lutte contre le Coronavirus

Le Groupe parlementaire PDCI-RDA, comme le prévoit le Règlement de l’Assemblée nationale en ses articles 116 et suivants, a jugé utile et nécessaire de convier le Ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, afin qu’il éclaire la Représentation nationale sur la situation énergétique en Côte d’Ivoire.

Face à l’ampleur des désagréments et des préjudices constatés, les ivoiriens et les ivoiriennes sont en droit d’attendre du Gouvernement, non seulement des explications sur cet état de faits, mais surtout des réponses durables aux dysfonctionnements rencontrés par les services privés ou publics, en charge de la production et de la distribution d’énergie électrique.

C’est donc par devoir à l’égard de nos mandants, mais sans acrimonie, que nous initions cette procédure parlementaire qui nourrit la transparence et contribue à situer les responsabilités.

Nous espérons vivement que le Gouvernement sera disposé à donner les informations nécessaires à même d’apaiser nos concitoyens, et nous souhaitons par ailleurs que les solutions soient identifiées et mises en œuvre dans les meilleurs délais, pour que les braves populations de notre pays retrouvent la normalité de leur quotidien.

En vue de la meilleure exploitation que vous voudriez bien faire de cette initiative du Groupe parlementaire PDCI-RDA, nous tenons à votre disposition, chers Amis de la Presse Copie de la requête introduite auprès du Président de l’Assemblée nationale, ainsi que la « Question » adressée à Monsieur le Ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie. Je vous remercie.»

Lire aussi:  Travail des enfants-Comité national de surveillance: Les USA menacent le cacao ivoirien, que fait Mme Dominique Ouattara avec les 76 milliards de la lutte ?

Propos retranscrits par GRO

🔥0 Vues | Lectures

Laisser un commentaire