Crise UDPCI-RHDP: Mabri Toikeusse devient le seul «‘’micro’’ et ‘’haut parleur’’», et monte sur ses grands chevaux contre alliés et dissidents

Crise UDPCI-RHDP: Mabri Toikeusse devient le seul «‘’micro’’ et ‘’haut parleur’’», et monte sur ses grands chevaux contre alliés et dissidents

 

Ça ne va plus à l’UDPCI. Le ton monte chaque jour. Finalement, «c’est le président qui parle au nom du parti », a, sèchement déclaré Albert Toikeusse Mabri, pour non seulement croiser le fer avec ses partenaires politiques, mais couper l’herbe sous le pied de ses dissidents et mettre fin à la récréation interne.

Les dirigeants du parti unifié, ses alliés du RHDP soutiennent que, depuis le 26 janvier 2019, le parti n’a plus d’existence légale. Certains de ses principaux dirigeants ont tourné casaque pour le Parti unifié dans lequel cette formation politique milite. Mais, Abdallah Mabri Toikeusse Albert, président de l’UDPCI et 2è vice-président du RHDP, ne perd pas le nord: «L’UDPCI est bel et bien vivant en tant que parti politique». C’est pourquoi, au milieu de la tourmente, il se veut tout feu tout flamme. Il est ainsi devenu aussi le «micro » et le « haut parleur » du parti pour contrer la cacophonie ambiante.

Avec F. M. Bally

Lire aussi:  Côte d’Ivoire: Viré pour la 2e fois du gouvernement, le dilemme de Mabri Toikeusse, entre UDPCI et RHDP…le dossier du chantage

Laisser un commentaire