COVID-19: La France classe des pays africains dont la RDC “zone rouge”

Récemment, Félix Tshisekedi, président de la République Démocratique du Congo (RDC) a refusé de se faire vacciner contre la COVID-19 et l’information avait fait le tour de la planète avec diverses interprétations.Quelques jours après cette sortie, la France vient de classer la RDC, en « rouge » à cause d’une « circulation active du coronavirus » ainsi que « la présence de variant préoccupant » dans le pays.

L’information a été révélée par RFI, qui précise qu’en RDC, c’est la circulation du variant Delta qui inquiète particulièrement les autorités françaises.

Pour la radio française, cette décision de la France implique des contraintes supplémentaires pour les voyageurs venant de la RDC et qui veulent se rendre dans l’Hexagone. Vingt-quatre pays dans le monde dont quatre sur le continent africain sont désormais classés « rouges » par Paris.

En Afrique, l’Afrique du Sud est classée « pays rouge » depuis plusieurs semaines par les autorités françaises à cause de la circulation du variant Beta, le variant sud-africain, moins sensible à la vaccination que la souche initiale. Poursuit RFI.

Le média français révèle aussi que désormais, c’est le variant Delta, aussi appelé variant indien qui s’y propage. Il a la particularité d’être 60 % plus contagieux que les autres variants. C’est lui qui est à l’origine d’une troisième vague de COVID-19 dans plusieurs pays d’Afrique.

Lire aussi:  Acquitté par la CPI: Blé Goudé veut-il laisser la politique pour désormais servir Dieu ?

Conséquence, en Juin, la Namibie et les Seychelles ont également été classés «pays rouges » par la France.

Selon toujours la source française, c’est maintenant au tour de la RDC.

 En effet, le jeudi 29 juin 2021, dans le pays, le variant Delta représentait 84 % des nouvelles infections. Les autorités françaises n’autorisent les voyages en provenance des « pays rouges » qu’en cas de « motifs impérieux ».

Les vacanciers et les touristes ne peuvent donc pas se rendre dans l’Hexagone. Et pour ceux qui ont le droit de voyager, il faut en plus présenter un test de dépistage négatif avant d’embarquer.

Nathanaël Yao

🔥0 Vues | Lectures

Laisser un commentaire