Mamadou Traoré et son mentor Guillaume Soro

Côte d’Ivoire/Un pro-Soro à l’opposition: «La CEDEAO des chefs d’État et non des peuples… nous a montré ses limites»

Côte d’Ivoire/Un pro-Soro à l’opposition: «La CEDEAO des chefs d’État et non des peuples… nous a montré ses limites»

Après une mission ministérielle de la CEDEAO et son communiqué, El Hadj Mamadou Traoré, un proche de Guillaume Soro (le président exilé de GPS), jette un regard sur la communauté internationale africaine et donne des conseils à l’opposition ivoirienne.

C’EST AU PEUPLE DE PRENDRE SES RESPONSABILITÉS… Je voudrais rappeler aux amnésiques du Restaurant qu’il n’y a pas longtemps, leur gourou disait que les décisions sur  la vie politique de la Côte d’Ivoire ne se prenaient pas à Paris et à Washington.

Histoire de dire aux uns et aux autres qu’il ne se plierait à aucune des décisions venant de l’extérieur.

Il faut que l’opposition lui dise également que les décisions concernant son boycott actif de l’élection présidentielle et sa désobéissance civile ne se prennent pas à la CEDEAO. Elles se prennent en Côte d’Ivoire.

L’opposition n’acceptera pas elle aussi de céder à une pression venue de la CEDEAO des chefs d’État et non des peuples. Cette CEDEAO nous a montré ses limites.

A nous, membres de l’opposition, de lui dire que nous ne comptons plus sur elle pour nous sortir de notre pétrin. A nous de la récuser dans la gestion de notre crise.

Je rappelle qu’en 2010,face aux tergiversations de la CEDEAO et de l’UA ,les Forces Nouvelles, avec Guillaume Soro en tête, ont pris leurs responsabilités. Et tout le monde, même la CEDEAO et l’UA, les ont  suivi.

C’est l’UA qui a contraint Yao Paul N’dré à revenir sur sa décision d’invalidation de la victoire du gourou du Restaurant. Cette même UA, pendant les négociations, qui avait demandé à ce même gourou du Restaurant, au nom de la paix, d’accepter d’être le Vice Président de Gbagbo afin de mettre fin à la crise.

Les africains n’ont jamais su régler leurs problèmes à travers leurs organisations inter- africaines. C’est au peuple de prendre ses responsabilités.

Merci.

Pris sur la page de El Hadj Mamadou Traoré (GPS)

Laisser un commentaire