Côte d’Ivoire: Patrice Kante Koffi, natif et cadre de Didiévi, dévoile le vrai visage de Jeannot Ahoussou Kouadio (Opinion)

Côte d’Ivoire: Patrice Kante Koffi, natif et cadre de Didiévi, dévoile le vrai visage de Jeannot Ahoussou Kouadio (opinion)

 

Cotiwasé Kouadio (Ndlr, le traitre Kouadio en Baoulé) ou Jeannot Ahoussou Kouadio veut rentrer dans l’histoire à tout prix, peu importe les moyens et le mode opératoire.

Hier il a su sublimer HKB et en était devenu son homme de main. Il avait accès au président BEDIE sans rendez-vous et sans horaire. Avocat beurre,  il n’avait aucun dossier consistant. Alors,  il s’est mis à la disposition de BEDIE sans son avis.  Au fur et à mesure Cotiwasé  faisait son travail de rapporteur et de colporteur mensonger disons de médisance et de calomnie.

Après un 1er poste ministériel de 25 mois, il est remercié et c’est la descente aux enfers. Arrogant et ex ministre,  personne ne veut le côtoyer.  Il n’a aidé personne ni dans son village ni dans sa famille.   Alors,  il feint de reprendre son métier d’avocat mais mal lui en prit.  On a beau chasser le naturel,  il revient au galop. Plutôt que le cabinet sans affaire,  il reprend le chemin de Daoukro où le sphinx l’accueille. D’ailleurs,  il prétend lui, Cotiwasé, avoir fait rentrer BEDIE d’exil.  Quel culot !

Lire aussi:  Côte d’Ivoire-Ouattara intensifie la pression sur ses opposants: Des mesures économiques contre Guillaume Soro et le PDCI annoncées

Le Président le prend à nouveau et lui accorde une place de choix auprès de lui. Il représente les 5 sens du président et devient puissant. HKB le fait 1er ministre en mars 2012. Là bas, on travaille, donc il n’y a pas de temps pour la médisance et les calomnies. En 8 mois seulement, il est en fin de mission car chassé de la primature pour incompétence notoire. Il mélange le baoulé et français dans son parler courant,  il porte alors le Symbole,  ce masque ou déguisement ou encore collier mis au coup de celui qui parle son patois à l’école primaire, au temps colonial.

Tout le monde prend fait et cause pour lui et surtout l’AEC-GC qu’il présidait.  Tout le grand centre baoulé s’est mobilisé pour lui. D’ailleurs cette structure l’a aidé à se repositionner auprès d’ADO.  Vu la déferlante AEC-GC,  Ado prit peur et le positionne ministre sans portefeuille auprès de lui et lui promet le Sénat qui est contenu dans la nouvelle constitution. 

Pour Valider cette nomination,  il faut qu’il soit au préalable élu député de Didievi. Pour y parvenir,  il est prêt à tuer physiquement et de façon mystique tous ses adversaires. A cet effet,  il se fait assister de grands féticheurs venus de l’Inde,  du Niger,  du Mali et de son Burkina Faso paternel et maternel à moitié. Il y parvient et entame son périple de président du sénat sans y être encore voté.

Lire aussi:  Incroyable/Côte d’Ivoire : Après l’argent des déchets toxiques, Adama Bictogo veut-il encore détourner les ‘’fonds Covid-19’’ pour les pauvres ? «Si vous n'avez pas honte, au moins ayez pitié» (Jean-Yves ESSO ESSIS)

N’ayant aucun honneur et doté d’une incompétence au su de tous,  il fait allégeance plutôt que de libérer le tabouret. Alors,  il décide de rentrer dans l’histoire mais choisit la mauvaise des manières.  Il le dit lui-même : ” c’est avec honneur que j’ai coprésidé …”. Ce commerçant politique des nouveaux temps se berne lui-même.  Autant il aime les escortes et klaxons avec gyrophare autant il aime le faux.  N’ayons pas peur et ne soyons pas attristés.  Travaillons avec ardeur pour le PDCI-RDA et son président BEDIE pour un retour au pouvoir.

Patrice Kante Koffi, natif et cadre de Didiévi, Délégué général du PDCI RDA LOIRE Saint Étienne France

Laisser un commentaire