Côte d’Ivoire : Les pro-SORO (UDS) dénoncent la destabilisation du PDCI

À son premier Conseil national, l’Union Des Soroïstes (UDS) – mouvement politique proche de Guillaume SORO, s’est montré très critique envers les mains occultes qui tentent de déstabiliser le PDCI RDA d’Henri Konan Bédié. Ce mouvement proche de SORO Guillaume a profité de cette occasion pour rendre un hommage au président du PDCI.

Les proches de Guillaume SORO défendent le PDCI

Avec la tendance Adjoumani du PDCI qui s’accole au pouvoir d’Alassane Ouattara, difficile pour certains de ne pas voir dans les actes de cette dissidence une tentative de déstabilisation du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire. Malgré ces manoeuvres, le président Henri Konan Bédié reste calme, ce qui est pour Marc Ouattara la preuve de sa grandeur.

Ce dernier a affiché à la tribune du Conseil national de l’Union Des Soroïstes (UDS) dont il est le président son « admiration au président Aimé Henri Konan Bédié, pour sa sérénité face aux défis actuels.» Il a remercié le patron du PDCI pour son soutien au Président Alassane Ouattara qui a pu avoir « une gouvernance apaisée » pour lancer « d’importants travaux de développement dans le calme, la sérénité et la paix » d’une Côte d’Ivoire qui sortait d’une mauvaise passe.

Lire aussi:  Côte d’Ivoire-Rhdp: L’Upci admire le Président Bédié et les décisions courageuses du Pdci-Rda

Poursuivant, le bras droit de Guillaume Soro a dénoncé les « les tentatives actuelles de démembrement du PDCI-RDA, l’une des plus anciennes formations politiques du continent, dans le but affiché d’en affaiblir le président.»

Sans le dire, c’est le RDR du président Alassane Ouattara qui est pointé du doigt par les pro- Soro, car c’est vers ce parti que se dirigent le ministre Adjoumani et ses camarades de la dissidence au sein du PDCI à travers le mouvement « Sur les traces d’Houphouet Boigny», membre du RHDP auquel refusent d’adhérer le président Henri Konan Bédié et la majorité des cadres du PDCI.

Les proches de Soro Guillaume ont également lancé un appel à leur leader pour qu’il devienne candidat à l’élection présidentielle de 2020. Selon eux, sa candidature, voir son élection qu’ils croient possible pourrait redonner confiance au peuple ivoirien.

Lire la suite sur : https://www.afrique-sur7.fr/401311-cote-divoire-soro-uds-destabilisation-pdci

 

Laisser un commentaire