Côte d’Ivoire: Les 7 signes qui précèdent la chute d’Alassane Ouattara… Dieu lui parle

Côte d’Ivoire: Les 7 signes qui précèdent la chute d’Alassane Ouattara… Dieu lui parle

Dans une contribution publiée sur sa page facebook, El Hadj Mamadou Traoré, un fidèle lieutenant et très proche du président de GPS, l’ex-président de l’Assemblée nationale et ancien premier ministre, Guillaume Soro, décrypte les signes du temps et de Dieu. Et avertit le président de la République Alassane Ouattara. Il invite également le président du RHDP à ouvrir les yeux pour voir…

LES SIGNES… Il y a peu, j’avais averti que Dieu lançait des messages au gourou du Restaurant à travers des signes qu’Il lui faisait voir   et que malheureusement il n’arrivait pas à  décrypter. Pourtant, ces messages sont très clairs  et ces signes tellement expressifs pour celui qui a une petite dose de spiritualité et de foi en Dieu.

Aujourd’hui, je vais décrypter pour le gourou du Restaurant ces signes afin qu’il perçoive clairement les messages que Dieu veut lui faire passer. Je dois rappeler que s’il est aujourd’hui au pouvoir, c’est parce que Dieu l’a voulu. Sinon, tout avait été mis en place pour que ce pouvoir qu’il a, il ne l’exerce pas. Et comme c’est Dieu qui lui a donné ce pouvoir à travers ses électeurs et ses adjuvants, c’est le même Dieu qui est en train de lui montrer la fin de son pouvoir. Et, Il le lui fait savoir à travers des signes.

SIGNE 1

Le premier signe qu’il devrait   percevoir est son abandon par ses alliés qui l’ont fait venir au pouvoir et par  ses fidèles amis de plus de trente ans. Aujourd’hui, il est seul au monde. A travers cette rupture entre lui et ses alliés et amis, Dieu est en train de lui faire savoir que bientôt, ce sera la rupture entre lui et  le peuple qui l’a élu.

SIGNE 2

Le second signe  est la collusion de ses engins volants de guerre à Katiola, lors de la  tournée qu’il y a effectuée. Dieu voulait lui  faire comprendre que ses intentions, en se rendant dans le Hambol pour tenter d’effacer les traces de Guillaume Soro, celui qui a, contre vents et marées, largement contribué à le faire venir au pouvoir, n’étaient pas bonnes. Et il a détruit ces engins qu’il a acheté pour mater son peuple pour lui faire savoir qu’Il n’approuvait pas ses intentions de se présenter pour un troisième mandat car cela pourrait être préjudiciable pour le peuple.

SIGNE 3

Le troisième signe qu’il devrait percevoir est la chute publique  qu’il a failli avoir à Yamoussoukro sur la terre d’Houphouët-Boigny qui l’a introduit en politique. A Yamoussoukro où il était allé pour effacer les traces de Bédié. Dieu voulait lui  faire comprendre qu’Houphouët n’était pas content de la manière dont il gère le pays qu’il a légué à ses enfants.

SIGNE 4

Le quatrième signe qu’il devrait percevoir est la grosse incendie qui s’est déclenchée à Bouaké lors de sa visite à la reine mère de Sakassou. Dieu voulait lui faire comprendre que ses intentions n’étaient pas nobles, pour la cohésion du pays, surtout du pays baoulé, peuple d’Houphouët, en s’y rendant.

SIGNE 5

Le cinquième signe est le décès de l’un de ses grands soutiens auprès de la communauté musulmane en la personne de son guide. Dieu voulait lui dire de ne plus utiliser la communauté musulmane pour arriver à ses fins comme il l’a fait auparavant.

SIGNE 6

Le sixième signe est la maladie et le décès de son plus fidèle lieutenant en la personne de mon grand frère chéri. Dieu voulait lui faire comprendre que la manière dont il préparait sa succession ne Lui convenait pas et ne convenait pas à la Côte d’Ivoire.

SIGNE 7

Le septième signe est celui de l’attaque djihadiste de Kafolo dans le département de Kong,avec de nombreux morts. Dieu voulait lui faire comprendre que le danger est à ses portes s’il ne faisait pas l’effort de créer autour de lui une solidarité nationale. C’est cette solidarité nationale qui mettra en place les conditions pour contrer les djihadistes. Et pour arriver à cette fin, il doit créer les conditions de réconciliation entre les ivoiriens en libérant les prisonniers politiques et en créant les conditions d’une élection inclusive.

Je l’ai dit une fois et je vais me répéter. Dieu nous parle. Dieu parle au gourou du Restaurant à travers les signes qu’Il lui montre. Hélas, il ne sait, jusqu’à ce jour, lire ces signes divins.

Que Dieu lui ouvre un jour l’esprit afin qu’il sache décrypter ces signes.

Je ne suis ni un devin ni un diseur de bonnes aventures. Mais Dieu m’a donné ce don de décrypter certains de Ses signes et d’anticiper sur certains événements. C’est pourquoi, en tout humilité, j’ai essayé de décrypter ces signes pour le gourou du Restaurant. Ses mendiants viendront comme d’habitude m’insulter. Mais cela n’effacera pas les messages que ces signes transmettent au gourou du Restaurant à qui je souhaite une bonne fin de mandat.

Laisser un commentaire