Côte d’Ivoire: “Le Nouveau Réveil” dévoile les pleures du RDR déguisé

Après le samedi 12 janvier 2019, où notre confrère barrait sa grande Une avec ce titre: « Après avoir tué la Côte d’Ivoire d’Houphouët-Boigny, créé l’ivoirité, muselé la presse… Bédié aussi ose parler dans ce pays !  Quand l’homme oublie son passé honteux », Le Patriote récidive avec cette autre Une de l’édition du 15 juillet 2021 : « Ivoirité, gabegie, détournements de fonds : Bédié, un échec ivoirien, de décembre 1993 à décembre 1999, 6 années chaotiques à la tête de la Côte d’Ivoire ». Sans même lire les articles qui justifient ces titrailles, le constat est clair. Ces deux éditions ont en commun de traduire les pleures du RDR déguisé. Pleures de ne plus pouvoir compter sur le président Henri Konan Bédié pour avoir une sympathie auprès des Ivoiriens, pour avoir un brin de légitimité et surtout pour compter dans les rangs du RHDP un homme qui a une haute vision de l’harmonie, de la Paix dans le pays. Les deux sont un ramassis de falsification de l’histoire de ce pays et d’injures à l’homme que “Le Patriote” présentait le 19 septembre 2014 (les lendemains de l’Appel de Daoukro appelant à faire de Ouattara candidat unique du RHDP) comme « Le sage clairvoyant qui aime la Côte d’Ivoire, un homme politique de grande valeur ». A travers notre confrère, c’est le RHDP (réduit au RDR) qui pleure et se fourvoie ainsi. En effet, combien grand serait le bonheur du RHDP et de ses militants s’ils avaient encore avec eux le président Bédié et le PDCI-RDA pour se faire passer pour un parti national ! Combien seraient-ils heureux d’avoir encore avec eux le PDCI-RDA d’Henri Konan Bédié pour se donner la contenance d’un parti dans les sillons d’Houphouët-Boigny !

Lire aussi:  PDCI-RDA : SÉANCE DE FORMATION DES DÉPUTÉS ET DES SÉNATEURS LUNDI 5 NOVEMBRE 2018- 14h00- SIÈGE DU PDCI-RDA À COCODY

Ils souffrent de l’absence de Bédié dans leur groupe

On se rappelle, les titres de notre confrère : « Le Bureau Politique du RDR salue l’appel de Daoukro : Grand merci, N’Zueba » (septembre 2014) ; « Je regrette de n’avoir pas compris Bédié tôt »(dixit Hamed Bakayoko, octobre 2017) « Pour nous, la référence, c’est Bédié » (dixit Touré Mamadou, mai 2018). « Le RDR est au pouvoir grâce à Bédié » (dixit Konaté Sidiki mars 2016). En ce moment, Bédié faisait encore leur réussite. Puis quand il a décidé de ne pas cautionner « le viol de la Constitution pour un 3ème mandat illégal », il devient un échec. Comment alors le RHDP peut-il expliquer qu’il doive sa réussite à un homme d’échec ? Comment le RHD de Ouattara peut-il faire alors mains et pieds pour avoir dans ses rangs un échec. Quand le 9 novembre 2020 Alassane Ouattara demandait à rencontrer Henri Konan Bédié, est-ce après un échec que courait le président du RHDP ? Quand devant les représentants des populations du Sud et de l’Est, Alassane Ouattara disait : « la place du PDCI-RDA est au RHDP », était-ce après un échec qu’il courrait ? Quand le patron du RHDP met en mission le Premier Ministre Patrick Achi pour que le président du PDCI-RDA revienne au RHDP, était-ce après l’échec qu’il courait ? La réponse est claire. L’échec, c’est le RHDP et son régime. Eux qui n’ont pas réussi la réconciliation nationale après avoir profité de la rébellion, de la crise postélectorale pour s’installer à la tête d’un pays divisée, eux qui après dix ans de règne n’ont fait qu’augmenter la pauvreté en faisant flamber les prix ; eux qui ont instauré l’apartheid sociale avec la politique de rattrapage basée sur l’ethnie et la région, avec la politique des tabourets où quiconque n’est pas militant du RHDP est viré de tout service ; eux qui regardent des milices taillader à l’arme à la machette quiconque ose critiquer leur régime ; eux qui regardent et souvent applaudissent des marchés de gré à gré au grand dam de la loi ; eux qui laissent la corruption atteindre le paroxysme dans tous les concours, dans toutes les administrations ; eux qui ont endetté le pays pour des générations et des générations ; eux sous le règne de qui des milliers de jeunes ivoiriens s’en vont mourir dans la méditerranée ; eux qui sous le règne de qui des têtes de manifestants servent de ballon de foot à des miliciens, de la drogue est saisie par tonne…L’échec Ivoirien, c’est le RHDP, avec dix ans de je m’enfoutisme.

Lire aussi:  PDCI-RDA : Programme des obsèques de la Maman du délégué Ange Romain Dagaré-Dassaud

10  ans de dilatoire et de saupoudrage

Les attaques qui se suivent depuis que Bédié et le PDCI-RDA sont sortis du RHDP, version club de soutien au RDR, ne sont pas sans rappeler le passé si honteux du RDR que nos confrères tentent maladroitement de cacher. Un passé fait de violence et de destruction. N’est-ce pas pour mettre fin au chaos que Bédié en vrai disciple d’Houphouët a dû avaler toutes les couleuvres et frustrations pour attirer le RDR dans une plateforme politique qui se ferait élire sans la violence ? Une fois que n’est plus dans cette plateforme que le RDR, une fois au pouvoir a dévoyé, ce parti reprend ses habitude violentes et son mépris de la vie de l’Ivoirien et de l’avenir de ce pays pour brandir chaque fois la rengaine qui illustre qu’il est le dépositaire de la violence politique en Côte d’Ivoire « Il n’y a qu’avec  le RHDP qu’il y aura la paix et la cohésion », autrement dit, si le RHDP dans cette version RDR est contrarié, il n’y aura pas de paix. Les tendances jusque-là refoulées refont surface. Et comme en face d’eux, les président Bédié et Gbagbo, s’engagent à conjuguer leurs efforts pour redonner au pays son unité et la Paix, à travers la réconciliation vraie, le RHDP n’a que ces yeux pour pleurer. Et c’est ce que traduit le confrère d’une façon… pas très patriotique.

Lire aussi:  Maurice kakou Guikahué, S.E du PDCI: «Les gens du RHDP ont commis une grosse erreur… Donc levons nous. N’ayons pas peur, défendons notre pays»

O Chérif, in Le Nouveau Réveil du vendredi 16 juillet 2021

🔥0 Vues | Lectures

Laisser un commentaire