Côte d’Ivoire: Bédié fustige Ouattara et l’émergence devenue misère croissante… La métaphore de Bédié

Côte d’Ivoire: Bédié fustige Ouattara et l’émergence devenue misère croissante… La métaphore de Bédié

Le sage de Daoukro et du PDCI-RDA s’est exprimé clairement depuis Yamoussoukro le samedi 12 septembre 2020. Le « vieux-jeune », comme aiment l’appeler les journalistes du journal« L’Eléphant Déchaîné », s’était exprimé en Baoulé le jour où il a présenté Ouattara Alassane aux deux mille chefs Baoulé en 2010 pour aider à le faire élire pour le premier mandat. Ce jour-là les propos de Bédié avaient été traduits en Français par monsieur Allah Kouadio Rémi.

Mais en cette année 2020, pour ne pas se faire traduire par quelqu’un d’autre, le futur président de Côte d’Ivoire, depuis le village d’Houphouët-Boigny, a partagé une image forte de proverbe, de métaphore et de sagesse. Une image qui va être le nouveau langage des Ivoiriens.

Face à l’émergence qui est chantée tout le temps sans qu’on ne la voit, Bédié dit ceci :  « En effet, l’émergence projetée à l’horizon 2020, évoquée dans tous les discours officiels n’a pas été une réalité et la misère ne cesse de croître. Leur modèle macroéconomique a généré une croissance appauvrissante sur la période 2012-2020, avec un taux de pauvreté de plus de 47%, malgré un taux de croissance du PIB en moyenne de 7,6% sur la même période ».

Avant d’ajouter : « Les tenants du pouvoir RHDP n’ont jamais eu pour objectif de parvenir à une meilleure redistribution des richesses nationales ». Oui, il faut faire un tour au marché pour entendre les femmes ivoiriennes le dire face à la réaction des clients relativement aux prix des produits nutritifs.

Lire aussi:  Côte d’Ivoire/CEI: Le souci de Kuibiert Coulibaly avec le lancement de la révision de la liste électorale

Et la métaphore ?

Le nanan Bédié tenait à partager cette image lors de son discours. Il avait même lancé pour attirer l’attention des uns et des autres la petite expression « écoutez bien » :  « Je voudrais dire à leur endroit la pensée de CONFICIUS : « quand le sage montre la lune, l’idiot regarde le doigt ».

Quand pour la nation les sages de notre pays montrent la voie de la paix, ils s’obstinent à violer la constitution, à se parjurer en voulant un 3ème mandat.Contre cette forfaiture, je vais avec l’opposition remporter cette élection présidentielle afin de réussir une mission de salut public pour le bonheur de tous, en particulier des jeunes, filles et garçons des nouvelles générations.Je demande, donc, à tous les ivoiriens et à toutes les ivoiriennes de m’accorder leurs voix pour la victoire à l’élection présidentielle du 31 Octobre 2020, afin qu’ensemble nous reconstruisions l’état de droit et la démocratie apaisée, tant recherchés depuis le stupide coup d’État du 24 Décembre 1999.Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire ». C’est signé HKB qu’il faut traduire par Henri Konan Bédié.

Nous les gens de la presse, notre rôle est de dire tout haut ce que les autres disent tout bas.

Antoine Edo,                                                     

edoantoine@yahoo.fr

Laisser un commentaire