Côte d’Ivoire: 30 ans après, le PDCI-RDA et le FPI la main dans la main pour un ‘’projet de réconciliation des Ivoiriens et pour une paix durable’’

Côte d’Ivoire: 30 ans après, le PDCI-RDA et le FPI la main dans la main pour un ‘’projet de réconciliation des Ivoiriens et pour une paix durable’’

 

Le 30 avril 1990, la Côte d’Ivoire passe au multipartisme avec pour chef de file de l’opposition, Laurent Gbagbo et le FPI. Le PDCI-RDA, ancien parti unique, devient parti au pouvoir. Les deux partis se sont combattus. Mais aujourd’hui, 30 ans après, pour l’intérêt de la Nation ivoirienne, Laurent Gbagbo (FPI-EDS) et Henri Konan Bédié (PDCI-CDRP) s’unissent. Un accord de collaboration a été signé, ce jeudi 30 avril 2020. Le 30 avril, une date deux fois historique. Ci-dessous la déclaration conjointe lue par Georges-Philippe Ezaley, vice-président du PDCI-RDA, en présence de Maurice Kakou Guikahué (PDCI), Assoa Adou (FPI) et Dano Djédjé (FPI), après avoir paraphé leur accord de collaboration.

 

COMMUNIQUE RELATIF À LA SIGNATURE DE L’ACCORD DE COLLABORATION ENTRE LE PDCI-RDA ET LE FPI

 

Le jeudi 30 avril 2020, au siège du PDCI-RDA à Cocody, le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire- Rassemblement Démocratique Africain (PDCI-RDA) et le Front Populaire Ivoirien (FPI) ont procédé à la signature du document cadre de collaboration portant sur le «PROJET DE RECONCILIATION DES IVOIRIENS POUR UNE PAIX DURABLE».

Le FPI et le PDCI-RDA se félicitent de l’aboutissement de longues séances de Travail du Comité paritaire organisées pour l’élaboration du document cadre consignant leur engagement commun à œuvrer de concert pour le retour de la paix et de la réconciliation des Ivoiriens qui en expriment, chaque jour, le besoin. La réconciliation des Ivoiriens est pour le PDCI-RDA et le FPI, chefs de file des Plateformes Coalition pour la Démocratie, la Réconciliation et la Paix (CDRP)et Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS), un impératif et un devoir républicains.

Lire aussi:  PDCI-RDA : Le président Bédié honore 3 dames à Cocody… des mots forts à l’endroit du ‘’Sphinx de Daoukro’’

 

Aussi le FPI et le PDCI-RDA sont-ils heureux de porter à la connaissance de l’opinion nationale et internationale, la signature du document cadre de collaboration auquel ils associeront les plateformes EDS et CDRP dont ils sont membres.

 

En effet, depuis le décès du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY, Premier Président de la Côte d’Ivoire, la vie politique ivoirienne est entrée dans une spirale de crises politiques et sociales qui ont entrainé la désagrégation de la vie sociopolitique nationale. La « réconciliation nationale » est perçue aujourd’hui par la majorité des Ivoiriens comme un réel besoin, une nécessité absolue, que l’on a tenté en vain de satisfaire depuis 2000, par le recours à des formules ou des organes de réconciliation qui malheureusement ne sont pas parvenus à un règlement définitif desdites crises.

Toutes ces crises successives ont créé dans notre pays un sentiment de frustration, une fracture sociale sans précédent et une réelle crise de confiance. Aujourd’hui, notre pays est profondément divisé. Malheureusement, la réconciliation tant désirée et souhaitée par la majorité de nos compatriotes et de nos partenaires internationaux ne semble pas être la priorité du gouvernement actuel.

 

C’est pour remédier à cette situation que les Présidents Henri KONAN BEDIE et Laurent GBAGBO, au cours de leur rencontre historique du 29 juillet 2019, à Bruxelles, ont pris la décision d’œuvrer ensemble pour la promotion de la Réconciliation nationale en Côte d’Ivoire afin de préserver notre pays des affrontements inter-communautaires, des élections conflictuelles et d’une nouvelle guerre civile.

Lire aussi:  Côte d'Ivoire: Avec l'onction de Gbagbo, Bédié, Soro et Blé Goudé, les jeunesses Cdrp, Eds, Gps et Voix du peuple vont soutenir la société civile, ce jeudi 13 août

Ainsi,sous l’impulsion des Présidents Laurent GBAGBO et Henri KONAN BÉDIÉ, le FPI et le PDCI-RDA ont entrepris d’établir un document cadre de collaboration qui définit les enjeux et les méthodes nécessaires à la réalisation d’une vraie Réconciliation et d’une Paix durable en Côte d’Ivoire en vue de mettre un terme définitif à la division et à la guerre dans notre pays.

LA METHODE DE RECONCILIATION QUE NOUS PROPOSONS EST DE TYPE PARTICIPATIF ET INCLUSIF. ELLE PERMETTRA:

– de pardonner dans la vérité et la justice ;

– d’éliminer les séquelles des crises successives ;

– de trouver des solutions originales aux problèmes qui sont à la base des crises ;

– de construire ensemble une « UNE NOUVELLE COTE D’IVOIRE » sur la base de principes, règles et valeurs partagés avec tous les Ivoirienset tous les étrangers résidant en Côte d’Ivoire.

Les concertations du groupe paritaire PDCI/FPI ont été conduites dans un esprit d’ouverture axé sur une perspective inclusive.

 

Dans un contexte marqué par l’absence de volonté politique des tenants du pouvoirRHDP-unifié à aller à la vraie réconciliation, les deux grands partis, le PDCI-RDA et le FPI portent témoignage de leur engagement d’agir ensemble, dès maintenant, pour faire la promotion de la réconciliation auprès des Ivoiriens partout où besoin sera. 

Lire aussi:  Ce mercredi 11 juillet, la direction et les militants du Pdci ont rendu un hommage à Jean Konan Banny: Guikahué retrace la vie du grand militant et l’homme d’Etat

Il s’agira pour les partis signataires :

  • de dire ensemble aux Ivoiriens leurs attentes relatives au processus de Réconciliation, en vue de l’établissement pour l’avenir de principes et de valeurs qui assureront le retour de la paix et de la cohésion pour un Nouveau Contrat Social ;
  • de mobiliser tous les partis de l’opposition et la société civile pour le processus de réconciliation;
  • d’appeler le RHDP-unifié et le gouvernement à s’impliquer de manière effective dans le processus de réconciliation nationale.

Ce faisant,le FPI et le PDCI-RDA agiront ensemble pour une réconciliation nationale effective et inclusive, à travers le message suivant: – Adhérer au processus de réconciliation, c’est vouloir la PAIX, la COHESION, l’UNITE pour la Côte d’Ivoire ;

  • Eliminer les séquelles de la crise post-électorale par :

– libérer tous les prisonniers politiques ;

Le retour du président Laurent GBAGBO, du ministre Charles BLE GOUDE, le maire Noel AKOSSI BENDJO ;

– organiser et réussir le retour de tous les exilés ;

– rendre transparent le processus électoral ;

-enfin, redonner à notre pays une chance de renouer avec la paix et la cohésion pour le futur.

 

 Fait à Abidjan, le 30 avril 2020.

  Le PDCI-RDA   / Le FPI

NB : Déclaration lue par Georges-Philippe Ezaley, vice-président du PDCI-RDA

Laisser un commentaire