Connexion de Soro Guillaume avec des djihadistes, Moussa Konaté (RACI) révèle: «C’est le président Ouattara qui nous a présenté Moustafa Chafi»

Connexion Soro Guillaume avec des djihadistes, Moussa Konaté (RACI) révèle: «C’est le président Ouattara qui nous a présenté Moustafa Chafi»

Moussa Konaté, le secrétaire national du Rassemblement pour la Côte d’ivoire de la région du Gôh, a animé ce dimanche une conférence de presse pour condamner l’accusation portée contre le président d’honneur de son parti, Guillaume Soro, par le journal ‘’Le Patriote’’ proche du RDR. Accusation tendant à faire croire que son mentor aurait des connexions avec Moustapha Chafi afin de planifier la déstabilisation notre pays par des attaques djihadistes. Selon lui, cette accusation ne se fonde sur aucune preuve et la qualifie de farfelue. «Cette accusation du journal Le Patriote qui a barré à sa une, il y a quelque jours, n’est fondé sur aucune preuve. Elle n’est pas l’aboutissement d’une enquête officielle, ni une déclaration officielle émanant du gouvernement, c’est une accusation farfelue et d’ailleurs le RACI a fait une déclaration pour la condamner», a-t-il dénoncé. Et d’aller plus loin pour dire que «c’est le président Ouattara lui-même qui nous l’a présenté comme un homme d’affaire mauritanien proche de Blaise Comparé, comment se fait-il aujourd’hui qu’on nous le présente comme un djihadiste?» a-t-il rétorqué. Et de poursuivre pour dire, «on veut nous distraire avec cette affaire, le président Bédié a parlé de l’orpaillage clandestin, de fraude sur la nationalité et de nombreux autres problèmes que les ivoiriens vivent au lieu de se prononcer sur ces faits on nous sort ce genre d’accusation pour fuir le débat». Et d’ailleurs selon lui c’est parce que le président Bédié a mis sur la table le problème de l’orpaillage clandestin que le gouvernement aujourd’hui s’active à faire des arrestations. «Vous voyez ces temps-ci à la télé des arrestations de certains orpailleurs et bien c’est parce que le président Bédié a eu le courage d’en parler», a-t-il poursuivi. Revenant sur l’affaire Chafi et certaines autres accusations portées contre Guillaume Soro, ce proche du Comité politique n’est pas passé par quatre chemins. «Que le pouvoir cesse de harceler notre mentor en portant chaque fois de fausses accusations. Comment peut -il préparé une déstabilisation du nord par des djihadistes, cette zone qui est son fief, c’est parce que Guillaume Soro est plus populaire dans le nord que ceux qui l’accuse aujourd’hui qu’ils le harcellent, qu’il cesse donc de salir son image en prélude à la présidentielle de 2020», a-t-il insisté. Finalement «le RACI compte sur le peuple souverain de Côte d’ivoire et des partis de l’opposition à travers la plateforme du président Bédié pour la conquête du pouvoir en 2020» a-t-il dit.

Nicaelle LYRANE, à Gagnoa

Laisser un commentaire