Conditions d’éligibilité au PDCI-RDA/Justin Doua Goré (Political Processes) répond aux détracteurs du parti de Bédié: «Voici comment fonctionne la désignation des candidats dans les partis politiques»

Conditions d’éligibilité au PDCI-RDA/Justin Doua Goré (Political Processes) répond aux détracteurs du parti de Bédié: «Voici comment fonctionne la désignation des candidats dans les partis politiques»

À l’approche d’une échéance électorale aussi importante que l’élection présidentielle au regard de notre régime politique, l’une des activités de toute première importance au sein des formations politiques consiste à sélectionner les candidat(e)s qui vont défendre leurs programmes en vue de garantir la victoire. Lorsque le cadre juridique qui régit l’organisation des élections dans un pays ne stipule pas que les partis politiques doivent choisir leurs candidats par la voie d’élections internes, les partis politiques sont libres de se doter des procédures de désignation des candidats qui leur conviennent.

Dans les partis non démocratiques de type ploutocratique ou clientéliste le problème ne se pose pas. Un individu ou un petit groupe d’individus désignent le candidat et la masse entérine le choix par des applaudissements ou par la procédure d’adhésion par les mains levées. Cette procédure quasi dictatoriale permet au leader d’avoir une idée claire du niveau d’acceptation de sa décision unilatérale et éventuellement de gérer les cas de réticences.

En revanche, les partis politiques ayant une idéologie politique inclusive favorisent les méthodes de sélection participatives. Ils procèdent généralement par des élections primaires. Les élections primaires sont des processus internes selon lesquels un parti politique choisit son ou ses candidats aux élections. Les modalités exactes dépendent du cadre juridique, des statuts et règlement intérieur du parti et de pratiques non officielles. Les avantages des primaires sont, entre autres, le fait qu’elles aident le parti politique à choisir le/la candidat(e) le/la plus susceptible de remporter l’élection grâce à la consultation d’un nombre considérable des personnes qui vont battre campagne pour le/la candidat(e) désigné(e) démocratiquement, voter et faire voter pour lui/elle. Dans un parti comme le PDCI-RDA ce processus de désignation est participatif et séquentiel à travers les conventions éclatées au niveau des régions et la convention nationale qui en principe confirme les choix faits pendant les conventions éclatées.  

Lire aussi:  PDCI-RDA/LE BUREAU POLITIQUE DU 17 JUIN 2018 DECIDE: L’ALTERNANCE EN 2020 AVANT LE PARTI UNIFIE RHDP

Des facteurs comme le cadre juridique, le système électoral, l’idéologie et les textes du parti ainsi que la culture politique peuvent influer sur le processus et les critères de sélection des candidats. Il n’existe toutefois aucune preuve qu’un ou l’autre de ces facteurs soit décisif. De façon général et logique les partis politiques établissent les conditions de désignation de leurs candidats aux élections en conformité avec le cadre juridique qui régit l’organisation des élections dans le pays. Parce qu’évidemment l’objectif final est la candidature nationale qui passe par la candidature en interne. A quoi servirait de choisir un(e) candidat(e) qui ne remplit pas les conditions d’éligibilité telles que définies par la Constitution et loi électorale du pays ?

Même dans les partis politiques où la désignation du/de la candidat(e) est unilatérale on tient compte de cadre juridique, soit en désignant le/la candidat(e) qui remplit les conditions d’éligibilité soit en modifiant la Constitution et la loi électorale au bénéfice du/de la candidat(e) désigné(e) ou à choisir, lorsqu’on en a les moyens. 

JDG

Laisser un commentaire