Bouaké: On empêche le Pdci-Rda de mener ses activités… la coordination Gbêkê1 explique et dénonce

Bouaké: On empêche le Pdci-Rda de mener ses activités… la coordination Gbêkê1 explique et dénonce

COMMUNIQUÉ DU PDCI-RDA BOUAKÉ
Dans le cadre du soutien aux actions du Président du PDCI-RDA, leader de l’opposition politique significative, et dans la perspective de célébrer ses vice-Présidents, Monsieur N’Guessan Lambert, Coordonnateur du Grand Conseil Regional du PDCI-RDA Gbêkê I et les neuf (09) délégués PDCI-RDA associés, ont décidé d’organiser, ce 03 octobre 2020, un meeting dénomm : « Cérémonie de soutien au Président Henri Konan Bédié et de présentation des trois vice￾Présidents du département de Bouaké ».
Dans cette perspective, l’esplanade du Centre Culturel Jacques Aka de Bouaké a été choisie pour abriter ladite cérémonie. Ainsi, le vendredi 25 septembre 2020, soit neuf (09) jours avant la date prévue pour l’activité, le Président du Comité d’Organisation s’est acquitté des droits de location de l’esplanade du Centre Culturel Jacques Aka afin de s’assurer de l’effectivité de la cérémonie.


Rassurés et confiants de la tenue du meeting du PDCI-RDA à Bouaké à la date initialement prévue, les cadres du parti d’Houphouët Boigny adressent un courrier à la Préfecture de Bouaké, à la Préfecture de Police ainsi qu’au Commandement de la Légion de Gendarmerie.
À la grande surprise des responsables politiques du PDCI-RDA et des organisateurs du meeting, l’administration du Centre Culturel Jacques Aka rappelle les organisateurs. À travers un courrier en date du 1er octobre 2020, elle informe les responsables du refus.
Devant une telle situation, vue la détermination et la mobilisation des militantes et militants du PDCI-RDA, les organisateurs décident de délocaliser l’activité sur un nouvel espace, beaucoup plus grand, en l’occurrence l’air de jeu du village de Konankankro, non loin de l’aéroport de Bouaké.

Lire aussi:  Côte d’Ivoire-Licenciements de marins au port de pêche : De petits arrangements qui n’arrangent personne


Le choix de cet espace imposant aux responsables du PDCI-RDA de Bouaké d’adresser à l’autorité préfectorale un courrier, a été fait.
Malheureusement, après avoir accusé réception, sous prétexte « que les journées du samedi 03 octobre et dimanche 04 octobre 2020, la ville de Bouaké sera en effervescence avec plusieurs manifestations qui mobiliseront les forces de l’ordre (Police et Gendarmerie) », la préfecture déclare ne pas être en mesure de sécuriser l’activité du PDCI-RDA.
Au regard de ce qui précède, le PDCI-RDA, dans le Département de Bouaké, dénonce ce comportement qu’il estime être de nature à empêcher la tenue de ses activités. En cette période de pré-campagne, où tous les partis s’activent à travers des manifestations, le PDCI-RDA dans le Département de Bouaké se voit refuser des salles et espaces dédiés à ce genre de manifestation. Pour nous, c’est une façon insidieuse d’inhiber l’expression démocratique dans notre pays, pourtant reconnue par la constitution.
Ainsi, le Grand Conseil Regional PDCI-RDA Gbêkê I se trouve dans l’obligation de reporter son activité à une date qui vous sera communiquée ultérieurement.
Les délégués du PDCI-RDA de Bouaké assurent la direction du parti et les démocrates que les militantes et militants de Bouaké prendront toute leur place dans la bataille pour la conquête du pouvoir d’Etat et restent mobilisés pour les différents mots d’ordre du parti.

Pour la Coordination du Grand Conseil Regional
PDCI-RDA Gbêkê I,
P/O BROU ALEXIS,
Président du Comité d’Organisation

Laisser un commentaire