Attaques armées de Kafolo et Gbéya au Nord de la Côte d’Ivoire: Doumbia Major devrait être entendu par les enquêteurs

Attaques armées de Kafolo et Gbéya au Nord de la Côte d’Ivoire: Doumbia Major devrait être entendu par les enquêteurs

Fondateur d’un petit parti politique, proche du RHDP et du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, Soumaïla Doumbia dit Doumbia Major accuse dans des termes voilés, Guillaume Soro, d’être derrière les attaques de Kafolo et de Gbeya, dans l’extrême Nord de la Côte d’Ivoire.

Il sait que ces attaques ne sont pas du fait du terrorisme. Car, «Ceci n’est pas une attaque terroriste, c’est une attaque venant de l’individu que tout le monde connaît », prévient-il sur son profil Facebook. En référence aux attaques de Kafolo et de Gbeya, les jeudi 11 et vendredi 12 mai 2020. Par peur ou ne disposant d’aucune preuve formelle, Doumbia Major préfère indexer son accusé en l’appelant « individu », sans avancer son nom.

Pour lui, «l’objectif, c’est de prendre des villes du Nord du pays et en faire des bastions à partir desquels, il pourra équilibrer les rapports de force et imposer des discussions concernant son sort politique, puisqu’il sait qu’avec ses ennuis judiciaires, désormais il est disqualifié et grillé sur le plan politique », précise-t-il.

Doumbia Major donne des pistes aux enquêteurs. «Il suffit d’éplucher les métadonnées des mouvements survenues au niveau des antennes relais téléphoniques, pour se rendre compte que personne n’est venu d’ailleurs pour faire ses frappes », indique-t-il, toujours sans avancer de preuves. Pour lui, et toujours sans le désigner nommément, « Le « général de Gaulle » a visiblement décidé de passer à l’action armée depuis son fief. C’est sa résistance depuis l’étranger qu’il commence comme ça!»

Lire aussi:  Le séjour parisien du président Bédié n’est pas de tout repos: 3 mouvements de soutien au président Gbagbo soutiennent le président du Pdci-Rda pour son nouveau combat

Selon lui, Guillaume Soro aurait dit ceci: «Comme lui-même le dit: on frappe dans le Nord pour que l’armée déploie le maximum de ses forces et éléments dans le Nord, loin de la capitale et c’est en ce moment qu’on frappe la cible», avance-t-il, se réjouissant de ce que le GPS de Soro et ses supporters aient « perdu les élections municipales dans toutes les villes et quartiers à Abidjan et aux alentours ».

«Donner la mort à des soldats de ton propre pays, pour pouvoir satisfaire tes ambitions politiques personnelle par tous les moyens, il faut être un monstre sans cœur, pour en arriver là », s’est-il offusqué.

Rappelons que Doumbia Major a été proche du sergent-chef Ibrahim Coulibaly dit IB. A ce titre, il a soutenu la rébellion qui a endeuillé «sans coeur», des milliers de familles ivoiriennes.

Etant un ancien rebelle, donc habitué aux stratégies des attaques rebelles, le procureur de la République, le procureur militaire et les enquêteurs devraient l’entendre pour que la vérité éclate. A moins qu’il ait le droit d’accuser, sans preuve, un ancien rebelle, ancien Premier ministre de la Côte d’Ivoire et ex-Président de l’Assemblée nationale, en exil en France.

GRO avec Elvire Ahonon de Afriksoir.net

Laisser un commentaire