Côte d’Ivoire: Un cadeau d’Houphouët-Boigny sous le joug d’une mafia?

By: Africa Newsquick

felix_houphouet_boigny-assisCôte d’Ivoire: Un cadeau d’Houphouët-Boigny sous le joug d’une mafia?

Le premier Président de la Côte d’Ivoire, Félix Houphouët-Boigny, a toujours prôné le travail bien fait, et n’hésitait pas à récompenser ceux qui se démarquaient dans le travail. C’est ainsi que les premières générations des ingénieurs industrielles ont eu droit à un terrain de 5000 m² à Treichville allant de la gare de Bassam à l’avenue Nanan Yamousso. L’objectif était que le site soit mis en valeur afin de rassembler ceux qui avaient fait cette formation, afin de leur permettre de se réunir et réfléchir à comment aider le pays à avancer. La maison de l’ingénieur a donc été bâtie et inaugurée par feu le Président, le 29 juin 1972. En son temps, l’association était connue sous l’appellation «Association des ingénieurs et techniciens d’Afrique section Côte d’Ivoire» (AITA-CI) dirigée par Alcide Kacou, Lambert Konan et Aka Angui, qui a été le président de la nouvelle Fédération des Associations d’ingénieurs et associés de Côte d’Ivoire (FIACI). Cette dernière n’a pu suivre les traces des prédécesseurs, vu la détérioration du patrimoine et aussi la spoliation d’une partie, on ne sait par qui. C’est ainsi qu’en 2005, une nouvelle génération a décidé de prendre le taureau par les cornes afin de sauver le patrimoine à eux légué par le Président Houphouët-Boigny. C’est ainsi que l’Ordre des ingénieurs industriels de Côte d’Ivoire (OIICI) est né. Avec l’accord des devanciers, il a été décidé de recenser les occupants du complexe, l’établissement du titre foncier, et la proposition d’un mode de gestion efficient. L’inventaire fait ressortir un amphithéâtre de 400 places, un bâtiment R+2, un terrain occupé par divers commerces, et des locaux de 600m² abritant des boutiques.

 

L’établissement des titres est donc lancé

L’ordre commence donc les démarches dans le but d’avoir définitivement le titre de propriété. Un tour à la Société de gestion du patrimoine immobilier de l’Etat (Sogepie) les rassure. Il ressort que le site est bel et bien là et libre, mais au nom de l’Etat. Normal, puisqu’il n’avait pas encore mis le terrain à leur nom. Heureusement pour eux! Ils continuent donc la procédure pour l’obtention des documents. C’est là qu’ils seront surpris d’apprendre, de la part de la Conservation de la propriété foncière et des hypothèques, que la parcelle appartient à la SCI Aboukarim représentée par M. Ezzedine Ibrahim. Ils se demandent donc comment cela a pu être possible puisque la Sogepie leur avait signifié que le domaine était toujours au nom de l’Etat. Dans la recherche de réponses, sans toutefois savoir qui a vendu le terrain, l’OIICI découvre un certificat de propriété datant de 2011 signé du conservateur de la propriété foncière et des hypothèques de Treichville, Roude Z. Huguette. Il s’avère que la société civile immobilière SCI Aboukarim est propriétaire du titre foncier dont l’acte de vente a été établi par Me Juliette Bohoussou le 16/5/2008 et le 05/1/2011, en plein dans la crise post-électorale. Et oui, les coups de feu n’ont pas terré tout le monde chez soi. Possédant ce certificat, la société dispose donc du bien comme elle veut. Mais le hic, c’est qu’il était censé être au nom de l’Etat. Dans ce cas, qui disposait des pouvoirs nécessaires pour le revendre? Bien malin, celui qui saurait répondre à cette question! Depuis le vendredi 22/7, des machines ont commencé à détruire les bâtisses sur le site. Il faut aussi noter que ce qui intrigue les ingénieurs, c’est le fait que lors d’une réunion, le représentant de la SCI Aboukarim, Ezzedine Ibrahim, leur a proposé une compensation. A la place de leur terrain, il leur offrait l’un des siens situé à Abatta sur lequel il a déjà commencé à bâtir et qui a la même superficie. Un arrangement qui n’avait pas lieu d’être, selon les membres de l’association. Pourquoi trouver un arrangement quand on ne se reproche rien, et qu’on aurait tout eu dans la légalité? Certainement par pure gentillesse démesurée. L’ordre des ingénieurs espèrent que le Président sera informé de l’affaire et tranchera de façon juste. Bonne chance à eux!

 

Que dit le groupe SCI Aboukarim?

Ne voulant pas faire le sacrifice avec un seul côté de la noix de cola, le quadrupède a joint le groupe SCI Aboukarim par le biais du secrétaire général du groupe «Carré d’or». Anoblé F. nous dira sur un ton de colère que le terrain appartient bel et bien au SCI Aboukarim. «Ceux qui sont allés vous voir sont des malhonnêtes. A cette allure, je vais les faire arrêter. Tous les terrains du feu de la gare de Bassam jusqu’au CBCG nous appartiennent. Ils appartenaient à 5 propriétaires dont le ministère de la Santé avec le centre anti-tuberculeux, l’Agepe, la famille Kouassi Lenoir, et l’AITACI. Nous avons négocié avec tous les propriétaires qui nous ont cédé les espaces. En retour, nous avons trouvé d’autres sites que nous avons bâtis pour eux en échange. La SOGEPIE nous a cédé le domaine de l’AITACI. Quelques temps après les membres réapparaissent pour dire que nous ne devons pas construire parce que le terrain leur appartenait. Nous leur avons expliqué notre vision et ensemble nous avons décidé qu’un autre site leur soit offert. C’est ce qui à été fait. On leur a offert un terrain à Abatta sur lequel nous avons reproduit ce qu’ils avaient sur le terrain de Treichville. Ils ont même organisé une AG où tous les autres ingénieurs ont signé pour donner leur accord pour céder leur espace en échange de l’autre site avec les commodités qui allaient avec. On n’a même acheté leur site deux fois. Je ne comprends donc pas la réaction de ceux qui se plaignent. Puisqu’ils étaient aussi présents», a-t-il expliqué. Bien curieuse histoire que celle du propriétaire-vendeur qui aurait en réalité été spolié …

MIREILLEAPPINI

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 552 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE