Divo-PV exclusif/La population veut le départ du Préfet: Ce qui a tout provoqué, la position du maire et des élus (PV de réunion)

By: Africa Newsquick

IMAGES DE LA MARCHE DE PROTESTATION CONTRE LE PREFET DE DIVO_Page_2Divo-PV exclusif/La population veut le départ du Préfet: Ce qui a tout provoqué, la position du maire et des élus (PV de réunion)

Près de 500 personnes ont manifesté lundi matin devant la résidence du préfet de Divo (centre-ouest ivoirien) pour exiger le départ de la ville de l’administrateur, accusé de “malversations’’, a rapporté le correspondant de ALERTE INFO.

IMAGES DE LA MARCHE DE PROTESTATION CONTRE LE PREFET DE DIVO_Page_1 IMAGES DE LA MARCHE DE PROTESTATION CONTRE LE PREFET DE DIVO_Page_3

Pancartes en mains pour certains, les manifestants ont “bruyamment mais sans violences”, appelé au départ de l’administrateur Kpan Dro qu’ils accusent d’être “impliqué dans plusieurs malversations’’ sans autres précisions.

IMAGES DE LA MARCHE DE PROTESTATION CONTRE LE PREFET DE DIVO_Page_5Joint au téléphone par ALERTE INFO, le préfet a qualifié la manifestation devant sa résidence de “rébellion’’ et expliqué que le rassemblement devant sa résidence avait plutôt des raisons politiques.

IMAGES DE LA MARCHE DE PROTESTATION CONTRE LE PREFET DE DIVO_Page_4“On m’accuse à tort de soutenir un monsieur qui est pressenti pour être le candidat de l’UDPCI (Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire, mouvance présidentielle) aux prochaines élections législatives au détriment de celui RHDP (Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix, coalition au pouvoir)’’, a-t-il déclaré, balayant ces accusations.

“Le monsieur en question n’est pas candidat’’, a-t-il conclu.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

 

(Exclusif africanewsquick.net) PROCES VERBAL DE LA REUNION  DES ELUS AVEC LES  MANIFESTANTS CONTRE MONSIEUR LE PREFET DE DIVO.        

Un doc accusant le Préfet de percevoir 15% des redevances CNRA

L’attestation accusant le Préfet Kpan Dro de percevoir 15% des redevances CNRA

                              

L’an deux mil size et le lundi 01 Aout de 12 heures 30 minutes à 13 heures 05  minutes,  s’est tenue dans la salle des délibérations de la Mairie de DIVO, sous la présidence effective du Dr KOUAKOU Koffi Amedé, Maire de la Commune de DIVO, une Réunion Relative à la manifestation des populations  contre Monsieur le Préfet de DIVO.

Vingt neuf (29) personnes dont les Députés Koné Lassina de Divo commune, Kedi Zabé et  N’Guessan Denis de Divo sous préfecture et le maire Lassina Koné de Hiré puis, les commissaires Troukolé Bi du 1er Arrondissement de police  et Kalogo du District de police étaient présentes à cette Réunions.

A l’entame, Monsieur le Maire de la Commune de Divo a souligné que notre pays a connu des périodes difficiles, et qu’il  souhaite que Divo ne  connaisse  plus les soubresauts et les violences.

Il a par conséquent  lancé un appel au  calme et demander aux manifestants de quitter les Rues, avant de donner la parole aux Représentants des manifestants.

Ainsi, Monsieur Gorhré Legbé Roger, Président des jeunes de Bada, par ailleurs président de l’union des jeunes du Loh Djiboua a dit que Monsieur  le Préfet leur a imposé un Géomètre non accrédité dans la Région  en la personne de Djessan Antoine, qui s’est accaparé leurs terres  en les morcelant au grand dam de la population de BADA avec l’appui du Préfet.

Il les a même assignés en justice où ils ont été déboutés avec sept mois       d’emprisonnent avec sursis et quinze millions 15 000 000fr  d’amende.    C’est pourquoi, nous demandons purement et simplement son affection pour une paix durable à Divo, a-t-il dit.

Prenant la parole, Monsieur Désiré  Dago ,Président des jeunes de Brabodougou  atteste que Monsieur le Préfet leur  a exigé  illégalement 15% des dix millions   ( 10 000 000 ) de Fcfa que le CNRA (Centre Nationale de Recherche Agronomique) reverse à son village chaque année dans le cadre de la convention relative à l’occupation de terrien. Ces 15% ont été exigés au cours d’une Réunion à la préfecture le 29-06-2015 en présence du chef du village  et de certains cadres. C’est lui-même qui a écrit ce texte et nous l’a imposé. A-t-il dit. C’est pourquoi il a  demandé son affectation par cette marche pacifique de ce matin du lundi 1er aout.

Mlle Koffi Olga, secrétaire par intérim de l’association des jeunes   d’AGBAHOU dit que  le Président,  Secrétaire General et le vice–président de leur structure ont été arrêtés et emprisonnés sur instruction de Monsieur le Préfet alors qu’ils réclamaient simplement leur part sur le fonds affecté au Comité  de Gestion local de Mine d’or d’AGBAHOU dont monsieur le Préfet est Membre. C’ est pourquoi, au nom de toute la jeunesse d’Agbahou, j’ exige son départ de Divo.

Prenant la parole, Monsieur Steve Armand de Grozo, dit que ses parents sont emprisonnés à cause de leurs propres terres qu’ils réclamaient. Ces terres ont été occupées par les  WOBE,  Apres nos investigations, il s’est avéré que monsieur le Préfet est en dessous. C’est pourquoi nous demandons son départ, a-t-il dit.

Monsieur Loboué  Beugré Pierre, Coordonnateur de la jeunesse RHDP  de DIVO, a signifié que vue la division des cadres de la région; la jeunesse RHDP est allée voir monsieur le Préfet pour sceller une union entre eux  lors de l’arrivée du Président de la République dans la Région, il formellement a refusé de le faire.

Il a par ailleurs gardé par devers lui, le million  (1 000 000) Fcfa que le Président de la République a donné aux jeunes lors de sa visite dans notre région. Il a ensuite dit que c’est au domicile de Monsieur le Préfet que se tiennent les réunions de l’UDPCI, son domicile est devenu le siege de ce parti. Et il est le Directeur de Campagne  de Monsieur Famoussa Coulibaly a DIVO.

Enfin face à l’agissement de Monsieur Famouusa Coulibaly, qui  a procédé a l’enrôlement massif des électeurs venus de partout  qui n’ont d’ ailleurs  aucun intérêt ici à DIVO; ils l’ont rencontré pour lui dire  de surseoir à cette mascarade. Monsieur le Préfet leur a dit qu’aucun texte de loi n’interdit cet enrôlement.il a renchéri pour dire que les Cadres de Divo sont des «Bambous».il a décaissé 800 000 Fcfa, lui, à Man pour faire l’enrôlement.

Face à toutes ces plaintes  et griefs contre Monsieur le Préfet, les Elus précités  ont pris  actes et demandent aux responsables des Manifestants de produire les différentes preuves de leurs accusations.

Monsieur le maire a demandé aux manifestants de se calmer et de rentrer à la maison pour qu’ensemble une solution idoine et définitive soit trouvée à toutes ces plaintes.

Envoyé par Une correspondance particulière, depuis Divo.

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 552 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE