Concours d’entrée à l’ENA: «Traitement de choc», une belle leçon de ponctualité servie aux candidats

By: Africa Newsquick

ENA-Aichatou-Min-0002Concours d’entrée à l’ENA: «Traitement de choc», une belle leçon de ponctualité servie aux candidats

Les candidats au concours direct d’entrée en 2017 au cycle supérieur de l’Ecole nationale d’administration (ENA) n’oublieront pas de sitôt le «traitement de choc» que le nouveau secrétariat général, chargé de l’organisation du concours leur a administré lors de la première étape des épreuves écrites d’admissibilité, le samedi 16 juillet 2016. La raison?

Le retard inadmissible dans le démarrage des épreuves

Convoqués, ce jour-là, pour prendre part aux épreuves écrites d’admissibilité, les milliers de candidats qui frappent à la porte de la Fonction publique ivoirienne, repartis dans plusieurs centres de composition dans la commune de Cocody ont subi le diktat de cette école qui forme l’élite de l’Administration ivoirienne. En effet, l’heure du début des épreuves, fixée à 8 heures dans l’ensemble des centres de composition, a finalement démarré avec 6 heures de retard, soit à 14 heures. Selon les informations parvenues à «L’Eléphant», les candidats repartis dans les différents centres de composition ont subi,  avant le démarrage de la composition, un martyr atroce. Venus de bonne heure pour composer, ces candidats, une fois dans l’enceinte de leur centre, n’étaient plus autorisés à sortir dudit centre avant la fin des épreuves écrites. Priés par les surveillants, quelques minutes avant 8 heures, de regagner leurs différentes salles de composition, les milliers de candidats ont vu défiler, sous leurs yeux, les heures, sans pouvoir traiter un seul sujet sur les quatre prévus pour cette première étape d’admissibilité. Attente interminable des épreuves, stress, faim et la cerise sur le gâteau, le mépris des membres du secrétariat. Voilà le cocktail d’ambiance qui a prévalu dans les différents centres de composition. Face au mutisme de la Direction générale de l’ENA et des membres du secrétariat des centres, certains candidats, lassés d’attendre, ont tenté de comprendre les raisons de ce retard inadmissible. Voilà la réponse qu’un des membres d’un secrétariat, droit dans ses bottes, leur a servie, en retour. «Vous êtes venus pour quoi? Celui qui ne peut pas attendre, il peut sortir du centre!». A-t-il sagement conseillé. A l’entame des épreuves, après 6 heures de retard, c’est à compte-goutte que les sujets arrivaient dans les salles de composition. Finalement, selon les informations reçues par l’infernal quadrupède, c’est à 19 heures que les candidats, présents déjà dès 8 heures dans les différents centres de composition, ont achevé ces épreuves de la première étape de l’admissibilité au concours direct d’entrée à l’ENA en 2017 pour regagner leurs différents domiciles. Traoré Salamata, la Directrice générale de cette école depuis février 2015, et Ackah-Miezan Guillaume Olivier, le nouveau Secrétaire général depuis seulement le mercredi 13 juillet 2016, ont tout simplement donné une belle leçon de ponctualité à ces milliers de candidats qui aspirent à devenir des fonctionnaires.

La nouvelle d’une fuite des sujets a circulé dans les centres

«Il y a eu fuite des sujets». Telle était la nouvelle qui circulait et la mieux partagée, ce jour-là, au sein des candidats dans les centres du concours. Le manque de communication de la Direction générale de l’école et des membres du secrétariat, sur les raisons de ce retard, renforçait encore plus cette hypothèse de fraude. «Je mettrai un point d’honneur à ce que les concours soient transparents. On fera en sorte que les concours donnent les mêmes chances à tout le monde», avait rassuré Pascal Kouakou Abinan, le ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’Administration, le 21 mars 2016 à l’occasion d’un déjeuner de presse. « (…)Nous devons impulser de nouvelles dynamiques à l’Administration ivoirienne, en l’orientant vers des valeurs qui aujourd’hui constituent le moteur du développement des Administrations modernes à travers le monde, notamment la probité, l’équité, la transparence, la responsabilité et l’efficacité. Au regard de cette vision, nous n’avons d’autres options que celles d’engager l’ENA dans une démarche cohérente, inclusive et rationnelle, basée sur l’innovation, la recherche, la qualité de service et la bonne Gouvernance », s’est engagée, pour sa part, la nouvelle Directrice générale de l’ENA. Entre les dires des autorités et les faits sur le terrain, le fossé semble encore très large. Espérons que la nouvelle équipe à la tête de cette école ne serve pas aux Ivoiriens, les tristes spectacles du passé qui ont durablement terni l’image de cette structure.

A.G, in L’Eléphant déchainé

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 550 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE