Ministère des Sports et Loisirs : Les milliards qui étouffent!

By: Africa Newsquick

Alain Lobognon 2

Il y a quelques semaines, Alain Lobognon, le très actif Ministre de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, avait annoncé qu’il raserait le mythique stade Félix Houphouët-Boigny et en construirait au même endroit, un nouveau. Plus moderne, plus fonctionnel de 35000 places assises, avec un parking pour 5000 véhicules et toutes les autres commodités pour en faire un stade respectant les normes internationales. Or donc le stade du nom du premier Président de la République de Côte d’Ivoire ne répondait pas aux normes internationales! Merci Monsieur le Ministre, de nous l’apprendre. Merci surtout de vouloir réparer cette anomalie qui dure depuis de longues années ; de grandes compétitions sont pourtant organisées dans ce stade. Merci aussi pour le coût de réalisation de ce joyau qui en rajouterait un peu plus au prestige de cette Côte d’Ivoire qui se veut émergente à l’horizon 2020.

Ce qui dérange dans ce projet d’Alain Lobognon, ce sont les trois cents (300) milliards de FCFA qui seront dépensés. Où va-t-on les trouver, ces milliards? Pourquoi tant d’argent là où quelques millions suffiraient? Le Brésil en a fait la démonstration pour l’organisation du Mondial de football 2014. Que cache cette volonté du Ministre de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs? Pourquoi viser haut quand tout près de lui, il y a des chantiers à réaliser? A moindre coût.

L’Administration est une continuité, dit-on. Des Ministres, avant lui, avaient initié des projets de construction et de réhabilitation de certaines infrastructures. Son prédécesseur, le Ministre Philippe Dakpa Légré, avait entrepris de construire le stade ADO à Bassam. Belle initiative qui, en son temps, avait bénéficié de tout: vaste campagne de communication, cérémonies de libations en présence d’autorités politiques, administratives, coutumières et religieuses. Les travaux de terrassement et de nivellement avaient débuté. Tout le monde était content et confiant. Puis, plus rien à Bassam, sur le lieu-dit. Plus rien n’était dit aussi sur ce qu’est devenu le projet qui avait déjà englouti des millions de franc CFA. Va-t-il continuer pour que ce stade si cher à Philippe Dakpa Légré voie enfin le jour? Pour les populations de Bassam qui attendent cette infrastructure? Rien n’est moins sûr car, Alain Lobognon qui a remplacé son cousin à la tête de ce département ministériel, n’en parle même pas. Ce n’est pas son projet. Mais qu’il n’ignore pas que c’est un projet initié par l’Etat de Côte d’Ivoire dont il est membre du Gouvernement! Au lieu de poursuivre ce projet et l’amener à son terme, il rêve d’un stade de 300 milliards FCFA. Il promet des lycées sportifs aussi coûteux. Et de nouveaux stades dans toute la Côte d’Ivoire pour organiser la Coupe d’Afrique des Nations de football en 2021. A coups de milliards quand, avec un peu moins, les complexes sportifs de l’indépendance pourraient être réhabilités et adaptés aux normes internationales. La Côte d’Ivoire aurait plus d’infrastructures et le sport se développerait encore plus.

Dans cette équipe qui ne gagne rien, le virus de milliards à gaspiller semble avoir piqué tous les joueurs. Gaoussou Touré des Transports parle en milliards pour son guichet unique qu’il veut offrir à des Mexicains. Alain Lobognon a sans doute inspiré son collègue Bandaman Maurice de la Culture et de la Francophonie qui, très modeste jusque-là, parle à présent, de construire une bibliothèque nationale qui coûtera quatorze (14) milliards FCFA. Et pourtant il en existe déjà une, délabrée, qui n’a besoin que de quelques millions pour revivre, même si les religieux à qui on la loue, prient pour cela.

Que diantre! Arrêtez, messieurs les ministres, de nous parler de milliards pour des projets qui ne sont que des vues de l’esprit aux intentions qui ne peuvent achever de convaincre plus d’un Ivoirien. Et puis, qu’avez-vous à vouloir effacer l’image et les réalisations de feu Félix Houphouët-Boigny? Pendant que vous y êtes, rasez la cathédrale, l’hôtel Ivoire, la Cité Administrative et que sais-je encore?

Les pluies de milliards promis par Henri Konan Bédié n’ont pas réussi à arroser suffisamment la Côte d’Ivoire, sauf quelques parents et amis. Ils ont plutôt fait le lit à la crise qui secoue le pays depuis le coup d’Etat du 24 décembre 1999. De grâce, laissez-nous vivre avec nos maigres moyens, vu que la paupérisation ici est plus galopante que les chiffres de la croissance de Mister Duncan himself.

FALLONE (L’Eléphant déchainé)

Laisser un commentaire

Agenda

octobre 2017
D L M M J V S
« Sep    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 9 857 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE