Après les agressions des «microbes»: Les jeunes de Marcory menacent de se soulever et se rendre justice, si…

By: Africa Newsquick

marcory 9 sig marcory sig 4 marcory sig 5Après les agressions des «microbes»: Les jeunes de Marcory menacent de se soulever et se rendre justice, si…

Introduction :

A l’appel de leurs associations que sont L’ASSOCIATION DES JEUNES DE MARCORY SICOGI (AJEMS) ET DE L’UNION DES JEUNES DE LA COMMUNE DE MARCORY SECTION SICOGI (UJCM) les populations du sous quartier de marcory ont tenue une réunion à l’école primaire Konan Raphael, le mardi 31 mai de 19 heures à 21 heures. Cette rencontre fait suite aux nombreuses  agressions dont sont victimes les populations de la SICOGI, par des personnes armées d’armes blanches et d’armes à feux.

Les faits :

Selon les témoignages concordants de plusieurs habitants du quartier Sicogi, depuis le vendredi 27 mai des groupes d’individu armés de machettes et de couteaux ont agressé plusieurs habitants du quartier Sicogi et menacé la vie de certains. Le point culminant de ses attaques à répétitions a eu lieu dans la nuit du dimanche 29 au lundi 30 mai. Ce jour-là, toujours selon plusieurs témoins, les agresseurs non identifiés ont fait usage d’armes à feu, en plus des armes blanches qu’ils avaient déjà utilisé pour martyriser les habitants du quartier. Plusieurs blessés ont été enregistrés au niveau des populations du quartier.

Analyse :

Ces agressions qui touchent presque toutes les couches de la société, sans distinction d’appartenance ne peuvent laisser indifférentes les populations. Cette situation est d’autant plus traumatisante que les victimes sont de tous âges, dans un quartier où vivent de nombreuse personnes âgées, aujourd’hui à la retraite ou ayant perdu leurs emplois. Quartier à fortes concentration de population, composée  en majorité de jeunes dévoués et fougueux il est à craindre qu’ils ne soient tenté de se faire justice bien que nul n’a le droit de se faire justice. C’est pourquoi il est urgent que la sécurisation de ce quartier soit une priorité pour endiguer ce regain de violence et mettre fin aux actes des individus qui ont commencé à semer la peur et la colère des populations.

Conclusion

-Les populations de la Sicogi se disent prêtes à se mettre à la disposition des autorités administratives et communales en vue de signaler tout fait ou individu suspect.

  • les populations supplient les autorités d’accentuer les patrouilles dans le quartier et de tout mettre en œuvre afin de mettre le grappin sur les auteurs de ces agressions.

  • les populations prient également les autorités de mettre fin à l’existence d’espaces de consommation de drogue appelés communément fumoir, qui sont des niches de bandits et autres agresseurs.

-les populations sollicitent les organismes de lutte contre le fléau qu’est la drogue et les forces de l’ordre, afin qu’ils accentuent pour les uns les campagnes de sensibilisation auprès des habitants notamment les jeunes, sur les dangers de cette substance et les autres la répression contre les consommateurs.

 

 

Fait à Abidjan, le 01 juin 2016

 

L’ASSOCIATION DES JEUNES                                             L’UNION COMMUNALE DES

DE MARCORY SICOGI (AJEMS)                                          JEUNES DE MARCORY (UJCM) SECTION SICOGI

Le président                                                                        Le président

Michel BETA                                                                        ATCHET HUGUES

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 547 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE