Affaire « Christy B contre le Prophète Krasso »: Voici toute l’affaire (genèse, contrat et pomme de discorde)

By: Africa Newsquick

Fac similé Christy BAffaire « Christy B contre le Prophète Krasso »: Voici toute l’affaire (genèse, contrat et pomme de discorde)

Depuis quelques jours, une affaire de non-respect d’engagement entre l’artiste chanteur Christy B devenu chef d’entreprise à Paris, et l’artiste chantre Prophète Krasso, alimente la toile et fait débat au sein de la communauté chrétienne de Paris.  De quoi s’agit-il?

Genèse

Dans le cadre de son programme d’extension de son ministère de la compassion des âmes, crée en 1998, le prophète Krasso, décide d’entreprendre une tournée de spectacle dans la capitale parisienne. Le prophète Krasso est également artiste chantre declaré au bureau ivoirien des droits d’auteur (BURIDA). Par l’intermédiaire d’un journaliste d’un magazine people, Le prophète Krasso prend attache avec Hoiman Elias dit Christy B (ex-DJ) aujourd’hui, président de la structure événementielle EUROAFRICAN-EVENTS sous licence 2-1081035, basée à Paris.

Ce que dit le contrat

Une signature de contrat a lieu entre l’artiste chantre Krasso et Hoiman Elias (Christy B) en qualité d’organisateur de spectacle le 8 février 2016.  Le séjour parisien de l’artiste chantre s’étend du 25 mars au 17 mai 2016 sous forme de contrat à durée déterminée.  Aussi, Prohète Krasso doit se produire dans quatre salles parisiennes et une séance de répétition au préalable. Ledit contrat stipule en son article 4  que le producteur c’est à dire Christy B s’engage à verser à l’artiste la reémuneration de 70 Euros pour chaque séance de répétition et la somme de 470 Euros pour chaque spectacle.

En son article 5, alinéa A-le producteur s’engage également à verser à l’artiste tous les frais de déplacement (billet d’avion) liés au spectacle. L’article poursuit en son alinéa B-le producteur s’engage à réserver et payer directement à l’artiste une chambre d’hôtel et le  petit déjeuner.  En contre partie l’artiste lui devait honorer les spectacles et reverser à l’organisateur la somme de 5 Euros  sur chaque album que l’artiste aura vendu.  Tout se passe bien jusqu’à quelques jours de la fin de la tournée parisienne. Le 6 mai après une séance de délivrance à Noisy le sec, le prophète Krasso sera séquestré dans sa voiture par Christy B.  Ce dernier lui reproche de ne pas honorer sa part du contrat.  Pourtant Christy B a perçu d’abord la somme de 400 Euros. Ensuite, 1000 Euros comme sa part des albums vendus. Il le confirme lui même dans une vidéo faite et postée sur les réseaux sociaux.

La pomme de discorde

L’organisateur de spectacle Hoiman Elias (Christy B) dans une vidéo publiée le 10 mai 2016 sur youtube et sur les réseaux sociaux, exprime son mécontentement vis à vis de l’artiste chantre  Krasso. Il lui reproche son refus de lui reverser sa part du gain. C’est à dire la somme de 5 Euros sur chaque album vendu comme convenus. Seulement ce que Christy B a manqué de dire, les frais administratifs et documents afférents  à l’obtention du visa pour le séjour ont coûté la somme de 900 Euros. Somme qu’il a perçue. Ensuite, l’artiste chantre Joel Krasso, depuis son arrivée à Paris est logé dans l’une des résidences de son fils spirituel. Ses déplacements et autres besoins sont à sa propre charge contrairement à ce que dit le contrat. “Il n’y a pas eu respect du contrat de la part de Christy B et il ose raconter des horreurs sur ma personne. C’est malhonnête de sa part” Souligne t_il. “Pourtant je lui ai quand même versé de l’argent” Par l’intermédiaire de son fils spirituel, Alain Boga,  Joel Krasso fera remettre la somme de 2600 Euros à Christy B (voir décharge ci-dessous). Au total, ce sont 4000 Euros que Christy B a perçu de la part de l’artiste chantre pour avoir facilité son entrée en Europe. Le prophète Krasso juge cette attitude malsaine qui frise l’escroquerie et l’abus de l’organisateur du spectacle.

Malheureusement, le milieu du showbiz ivoirien est une sorte de mafia où le plus fort mange le plus faible, dans lequel le plus faible est soumis aux lois parfois injustes du milieu artistique ivoirien. L’artiste Joel Krasso vient d’en faire l’amère expérience.

Pierre Alain

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 550 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE