Attaque de Grand-Bassam : 7 morts selon RFI (et 12 selon france24), le témoignage d’Eugène Kacou (présent sur place), les forces ivoiriennes et françaises sur le théâtre des opérations

By: Africa Newsquick

Attaque GBassamAttaque de Grand-Bassam : 7 morts selon RFI (et 12 selon france24), le témoignage d’Eugène Kacou (présent sur place), les forces ivoiriennes et françaises sur le théâtre des opérations

En Côte d’Ivoire, au moins 7 (12 selon France 24) personnes ont été tuées ce dimanche quand selon des témoins quatre hommes armés ont ouvert le feu sur une plage de Grand-Bassam, station balnéaire ivoirienne située à une quarantaine de kilomètres à l’est d’Abidjan. Plusieurs blessés ont été évacués vers Abidjan. Les forces de sécurité ivoiriennes ont été dépêchées sur place.

Selon les premiers témoignages, entre sept et neuf personnes auraient été tuées. On compterait également une dizaine de blessés qui ont été évacués aussitôt sur Abidjan. Mais ce bilan pourrait encore s’alourdir, car une source policière ivoirienne citée par l’agence Reuters fait état de douze morts dont quatre Européens.

L’identité des assaillants décrits comme « puissamment armés » par un témoin cité par l’AFP reste inconnue à cette heure.

Dans un premier temps, un témoin a évoqué des coups de feu tirés par des armes de poing venant de la plage, à proximité des hôtels du secteur. On a ensuite appris qu’une fusillade avait éclaté à l’hôtel de l’Etoile du Sud, situé rue de la Justice, rapporte l’envoyé spécial de RFI à Grand Bassam.

« Ça tirait, ça tirait, très fort »

RFI a recueilli le témoignage d’Eugène Kakou, un journaliste ivoirien présent sur place au moment de l’attaque : «On était au bord de l’eau quand il y a eu des coups de feu. Des gens ont dit au départ ce sont des pétards, des gens font un anniversaire. Mais moi ayant fait l’armée, je sais ce que c’est. J’ai entendu les coups de feu, il devait être 12h45 ou 13h… Tout le monde a commencé à se sauver, moi je suis allé me planquer d’abord dans les chiottes, et puis ça tirait, ça tirait, très fort, ça ne devait pas être des mitraillettes, peut-être des pistolets, une vingtaine ou une trentaine de coups de feu. Quand je suis ressorti des chiottes, une fille est arrivée elle était couverte de sang, elle disait ‘ils ont tué mon fiancé’ ».

Des véhicules militaires, transportant des mitrailleuses lourdes, et des chasseurs traditionnels dozo armés se dirigeaient également vers le lieu de la fusillade.

Ville historique et ancienne capitale de la Côte d’Ivoire sur la côte du Golfe de Guinée, Grand-Bassam abrite plusieurs hôtels fréquentés par une clientèle d’expatriés.

RFI

Les forces ivoiriennes et françaises sur le théâtre des opérations

Les forces ivoiriennes et françaises sont présentes sur les sites de Grands Bassam, cibles d’attaques terroristes en milieu de journée. Les éléments de L’unité de police spécialisée contre les attaques terroristes (FRAP), de l’unité d’intervention de la gendarmerie nationale, des Forces spéciales des Forces républicaines de Côte d’Ivoire appuyés des forces françaises ont investi la zone, théâtre de l’attaque terroriste.

Le Directeur général de la Police Brindou M’Bia et plusieurs hauts commandants des différentes forces ivoiriennes ont pris leur quartier dans le périmètre d’intervention. Alors que des témoins font états de plusieurs décès, les autorités ivoiriennes jouent la carte de la prudence. Selon elles, il n’y aurait pas de décès enregistrés mais plutôt des blessés, pour la plupart des blessés légers.
Même s’il n’y a plus de tirs, les forces ivoiriennes et françaises restent présentes et en nombre dans la zone, où selon des témoins des prises d’otages par les assaillants seraient en cours.

Selon Bamba Ismaël, guide touristique que nous avons joint au téléphone, une délégation d’Américains qu’il conduisait au Musée de Grand Bassam a été la cible de tirs à l’arme automatique depuis l’hôtel Étoile du Sud où s’étaient réfugiés les assaillants. Il note cependant qu’il n’y a eu aucun blessé et que les touristes Américains ont été mis à l’abri dans le sous-sol du Musée.

Il n’y a aucune information précise sur le nombre des assaillants et leur lieu de provenance. Mais les autorités ivoiriennes rassurent que les recherches sont très avancées et que les prochaines heures s’annoncent décisives.

C’est en milieu de journée ce dimanche que des assaillants lourdement armés ont attaqué des hôtels de la ville de Grand-Bassam située à environ 25 Km au sud d’Abidjan, fréquentés à majorité par des Occidentaux.

Abidjan.net

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 552 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE