Henriette LAGOU, à l’occasion de la Journée internationale de la femme : «Franchissons le pas pour l’égalité des sexes»

By: Africa Newsquick

henriette-lagou copieHenriette LAGOU, à l’occasion de la Journée internationale de la femme : «Franchissons le pas pour l’égalité des sexes»

Ivoiriennes mes mères et sœurs, ivoiriens mes pères et frères,

Femmes de Côte d’Ivoire ; Chers compatriotes !

Nous célébrons la journée de la femme. Remarquons qu’il est admirable que l’humanité se mobilise pour célébrer la femme, nous célébrer, cela à travers une journée.

Est-il concevable que la femme, mère de notre humaine condition, dispose de seulement une journée dans l’année pour se voir célébrer ? La question reste pendante ! Cependant, nous n’allons pas bouder le plaisir que nous offre cet instant de célébration. À ce propos, je rends hommage à l’ONU et à ses dirigeants sous l’égide de qui, quatre conférences mondiales sur les femmes ont été organisées.

Dans la même veine, je voudrais me souvenir de toutes ces braves dames d’ici et d’ailleurs qui ont porté la voix des femmes sur les sentiers, semés d’embuches, de la reconnaissance mondiale de notre martyre. Je rends hommage donc à toutes les femmes de ce monde qui, tout au long de l’histoire, ont marqué la société par leurs contributions extraordinaires. Certaines sont très célèbres et les citer serait hasardeux afin de ne pas ignorer des illustres combattantes. D’autres le sont un peu moins ou anonymes. Cependant, toutes ont en commun d’avoir été en ligne de mire de la lutte pour l’émancipation et la reconnaissance des droits de la femme.

Je profite également de cette célébration pour rendre un vibrant hommage à toutes les femmes décédées lors des crises à répétition que la Côte d’Ivoire a connue. La mort n’ayant aucune connotation religieuse, encore moins ethnique, régionale, ou même politique, que toutes les femmes disparues à raison de la misère humaine, trouvent dans ces quelques mots, l’expression de mon affection. Que celles qui souffrent à cause des guerres soient fortifiées.

C’est cela le sens de cette journée de célébration qui permet de saluer, d’encourager et de féliciter. Cependant, ce moment ne doit pas être seulement qu’un temps de réjouissance mais aussi une occasion de rétrospection et d’introspection. Il nous faut apprécier l’étendue de notre lutte et appréhender ainsi ce qui a été fait pour se remobiliser et repartir de plus belle afin de gagner les défis qui nous attendent. Les combats que nous avons à mener sont immenses. Il s’agit de faire en sorte que nos acquis persistent et qu’ils ne soient pas remis en cause. Par ailleurs, il faut aller vers une plus grande présence de la femme dans toutes les sphères de décision mondiale et surtout, réaliser son meilleur épanouissement.

C’est à juste titre d’ailleurs que les Nations unies ont choisi pour thème de cette année 2016 de la journée internationale de la femme :

“Planète 50-50 d’ici 2030 : franchissons le pas pour l’égalité des sexes“. Ainsi, le slogan pour toutes les femmes du monde devra être :

“ Franchissons le pas pour l’égalité des sexes“. Que cette commémoration soit le début du ralliement de nos énergies afin d’exiger la réalisation des droits des femmes et leur participation à toutes les instances politiques et économiques.

Pour notre part, notre engagement au sein du Renouveau pour la Paix et la Concorde (RPC-PAIX) et également dans le Forum des Femmes des Partis Politiques de Côte d’Ivoire (FemPci), nous oblige à être en perpétuelle lutte pour donner à la femme, sa véritable place.

Je m’obstine à croire que quand la femme est bien traitée et se porte mieux, tout va pour le mieux dans la famille, dans le pays, le continent et le monde entier. Il faut donc se mobiliser pour que les femmes occupent les postes de décisions de la marche du monde et nous vivrons dans un environnement merveilleux. Mon intime conviction est que cela est un impératif pour l’atteinte des objectifs du développement durable. Nous savons tous que : “ce que femme veut, Dieu le veut“, alors pourquoi ne franchissons-nous pas le pas ?

Ivoiriennes, ivoiriens, chers compatriotes ;

Franchissons le pas pour mettre définitivement fin à la discrimination et à la violence à l’égard des femmes et des filles.

Franchissons le pas pour garantir à la femme et à la jeune fille, une participation et des chances égales dans toutes les sphères de la société.

Franchissons le pas en faveur de l’autonomisation des femmes.

Franchissons le pas pour que les femmes gouvernent aussi le monde.

Franchissons maintenant le pas !

Bonne célébration de la journée internationale de la femme à toutes et à tous !

Henriette LAGOU

Présidente du RPC-PAIX

et du FemP-ci

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 528 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE