Au départ de Gaoussou Touré, il n’y aura plus d’entrepreneur ivoirien dans le secteur des transports terrestres

By: Africa Newsquick

Gaoussou touré et Conteneur voléAu départ de Gaoussou Touré, il n’y aura plus d’entrepreneur ivoirien dans le secteur des transports terrestres

Gaoussou Touré, de nouveau et malgré l’opposition de plusieurs ministres qui estiment qu’il en fait trop et qu’il ne protège pas les intérêts des sociétés créées et dirigées par des nationaux, va-t-il encore avoir gain de cause auprès du Chef de l’Etat ? Difficile de répondre à cette question. Mais certains des arguments qu’il compte servir au Chef de l’Etat au cours d’une grande danse du ventre, sont quelque peu risibles. Il parle de congestion des aires de stationnement et il oublie d’ajouter que cela est dû à sa décision d’interdire l’activité dans plusieurs villes, et qu’Abidjan demeure aujourd’hui le seul point de dédouanement et d’immatriculation. Et, il entend se prévaloir de ses propres turpitudes. Il parle de 4000 véhicules stockés. En réalité, il y a plutôt 5600 véhicules dont 3340 en instance de dédouanement. Ces véhicules sont enregistrés, mais leurs propriétaires n’ont pas encore fait la preuve du paiement des droits de douane. « Côte d’Ivoire Logistique » devrait peut-être les laisser emporter ces véhicules sans dédouanement ? En lisant à tête froide la convention, Gaoussou Touré découvrait, qu’à l’origine, il s’agissait de recevoir au Guichet Unique, environ 120 véhicules par jour, mais qu’il y’en a aujourd’hui, plus de 1000 par jour. Et qu’il suffit que l’Etat et le concessionnaire s’asseyent pour trouver une nouvelle formule de dédouanement via la Direction générale de la Douane à travers une simple circulaire, pour régler cette question. C’est l’Etat qui établit le processus de dédouanement et non le concessionnaire. Mais ça, le ministre des Transports ne le sait sans doute pas ?

Bref, après s’être attaqué à « Interflex » et « Starten », la Sonatt et l’Agetu, pour récupérer leurs activités qu’il a confiées aux Colombiens de « Quipux », voilà Gaoussou Touré encore en croisade contre une société ivoirienne. Et le pire, c’est que personne ne va s’opposer à lui et il finira encore par obtenir gain de cause. A son départ de ce ministère, on réalisera qu’aucun entrepreneur ivoirien n’intervient dans ce pays, dans les activités liées au transport terrestre en Côte d’Ivoire. Si ce n’est pas ce qu’on appelle l’émergence, c’est qu’on ne s’y connaît pas.

D.S (L’Eléphant déchainé n°426)

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 528 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE