CPI-Côte d’Ivoire: Le procureur veut-il «faire disparaître les crimes» des forces pro-Ouattara?

By: Africa Newsquick

ado-3-230x300CPI-Côte d’Ivoire: Le procureur veut-il «faire disparaître les crimes» des forces pro-Ouattara?

La défense de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo et l’un de ses proches, Charles Blé Goudé, détenus à la Cour pénale internationale (CPI) pour « crimes contre l’humanité », a accusé lundi le procureur de vouloir «faire disparaître les crimes» des forces pro-Ouattara, qu’elle a qualifié de «bourreaux».

«Pas un mot sur la tentative de prise du pouvoir par la force pro-Alassane Ouattara, sur l’attaque menée contre la résidence de Gbagbo (….) Faire disparaître les bourreaux, c’est faire disparaître leurs crimes», a déclaré Me Emmanuel Altit, devant la Cour.

Selon lui, « c’est dommage qu’elle ne s’est pas intéressée aux rebelles pro-Ouattara » et de leurs  » assauts qui ont ravagé le nord » de la Côte d’Ivoire pendant des années, après le coup d’Etat manqué du 19 septembre 2012.

Cette démarche du procureur, Fatou Bensouda, montre qu’elle veut « renoncer à aller contre (ses) engagements » à faire la lumière sur la crise postélectorales ivoiriennes, qui a fait officiellement plus de 3.000 morts.

Rappelant le début de la crise politico-militaire en Côte d’Ivoire, il a révélé « l’invasion venue du Burkina ayant abouti à la partition du pays le 19 septembre 2012 ».

« Le procureur est tellement mal à l’aise avec son scénario sans fondation (…) il passe sous silence tous les évènements de l’histoire ivoirienne ». Les « tentatives de prise de pouvoir par la force par les forces pro-Alassane Ouattara disparu du dossier du procureur », a-t-il ajouté.

Il a par ailleurs soutenu que la procureur veut « faire disparaître les protagonistes de la bataille de la prise d’Abidjan », insistant qu’elle « n’ait pas pris la peine de s’intéresser aux rebelles pro-Ouattara, à ceux qui ont ravagé le Nord du pays pendant des années ».

« Ce sont ces mêmes chefs de guerre qui ont été impliqués depuis 1999 dans toutes les tentatives visant à placer au pouvoir Alassane Ouattara par la force » et qui « sont aujourd’hui au pouvoir en Côte d’Ivoire », a-t-il poursuivi.

« Leurs armes étaient la clé de leur pouvoir et le moyen qu’ils avaient trouvé pour s’enrichir au dépend des populations, parce que s’en tenir à la réalité conduirait à remettre en question le portrait du procureur » de présenter M. Gbagbo comme « un président despote ».

Les forces pro-Ouattara « avaient le soutien du Burkina Faso », leur « base arrière…au camp de Pô (région du centre-sud burkinabè, près de la frontière avec le Ghana) ». « Je vous parie qu’aucun d’entre les soutiens d’Alassane Ouattara ne sera jamais poursuivi ici », a-t-il lancé.

  1. Gbagbo et Charles Blé Goudé ont plaidé tous deux « non-coupables » à l’ouverture de leur procès vendredi à La Haye (Pays-Bas), au siège de la Cour pénale internationale.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 528 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE