Programme National de Cohésion Sociale : Koné Mariatou, une dégé qui ferait la pluie et le beau temps!

By: Africa Newsquick

mariatou-koneProgramme National de Cohésion Sociale : Koné Mariatou, une dégé qui ferait la pluie et le beau temps!

Au PNCS, ce n’est pas toujours que l’on gère au mieux la structure. Et pour cause…

Des débuts du PNCS

Le PNCS a commencé ses activités en mai 2013. Koné Mariatou a été proposée par le ministre du Plan, Albert Mabri Toikeusse, de qui elle dépend en tant que tutelle administrative. Au départ, l’atmosphère était bon enfant, l’argent manquant le plus. Quelques temps après, les bailleurs de fonds dont la BAD et le PNUD… arrivent pour aider le PNCS à exécuter ses projets, avec des appuis considérables… L’argent étant souvent un grand diviseur commun, les relations entre la tutelle et la structure, de même qu’au sein de la structure, ont commencé à se décolorer.

Une dégé toute puissante

Au PNCS, Koné Mariatou ferait la pluie et le beau temps, avec bien sûr, son assistant de programme, M. N’Guessan. Tout passe par eux, et revient à eux. Alors que des directions ont été prévues par le décret N°2015-266 du 22 avril 2015 notamment les Directions de la cohésion sociale, de la réparation des préjudices des crises ivoiriennes, de la communication, des relations publiques et des affaires financières. Lesquelles, jusqu’à ce jour, demeurent des sous directions. Ce qui a eu pour conséquence de concentrer l’ensemble des pouvoir entre les petites mains de notre égérie? En effet, le chef de Service financier et le Directeur administratif et financier rasent les murs, leurs pouvoirs échoient directement au comptable qui gèrerait tous les dossiers financiers. Sous la houlette de la dégé, bien entendu! La BAD qui finance le Programme d’appui au renforcement de l’inclusion et de la cohésion sociale (PARICS) pour environ 1,2 milliards de F Cfa en faveur du PNCS, est en difficulté, quand elle cherche à  faire le suivi-évaluation financier. Selon une source, cette façon de faire intéresserait en ce moment des enquêteurs de la gendarmerie à qui de mauvaises langues auraient filé des informations qui impliqueraient des gens jusqu’au cabinet de Mabri Toikeusse, le futur candidat à l’élection présidentielle de 2020.  Ainsi, selon une anecdote célèbre au PNCS, dans le cadre de ce programme et pour justifier et suivre des sorties d’argent et leur utilisation efficiente en cas d’information supplémentaire, on  s’adresse au DAF. Ce dernier n’a aucune information sur les données financières. Et les employés n’ont pas droit à des bons de carburant sur la dotation de 15 millions de F Cfa. On espère que cette dotation n’est pas uniquement pour les quatre voitures de la dégé ?

«Il faut minimiser les frustrations»

Ce n’est pas toujours que Koné Mariatou fait sienne sa propre maxime selon laquelle, «il faut minimiser les frustrations». Le PNCS compte 29 agents officiellement y compris les fonctionnaires qui y exercent, mais 33 agents, officieusement. C’est que certaines personnes-quatre au total- selon des documents très confidentiels que le pachyderme s’est procurés- émargent mensuellement au budget de la PNCS, sans qu’on ne les voie effectuer le moindre travail dans aucun bureau de la structure. Des travailleurs fictifs, en quelque sorte. De mauvaises langues accusent la dégé d’entretenir des liens étroits avec ses extraterrestres dont l’une serait sa petite sœur. Laquelle percevrait la   somme de 650.000 F Cfa par mois! Une vraie misère… Et dire qu’au PNCS, on a toujours le même fournisseur qui, à travers des passations de marché savamment orchestrés, rafle toujours la mise. Mais n’allez pas imaginer quoi que ce soit.

Au PNCS, on sait faire les choses. En début du mois de décembre, une note de service a rappelé aux uns et aux autres qu’ils doivent leur bonheur à la patronne des lieux. Aux cas où certains l’auraient oublié. Allez parcourons un peu cette note N°  00338/09-NI-CE/15 en date du 2/12/15: «Pour rappel, les contrats de travail expirent le 31/12/15. Au delà de cette date, seuls les agents qui seront rappelés pour un nouveau contrat devront reprendre le travail.» Le 4 janvier, l’année a donc mal commencé pour certains. Ils n’ont pas été rappelés.

«Ce n’est pas Mabri qui a fait pousser mes dents»

Au PNCS, c’est Koné Mariatou qui signe les chèques, il n’y a ni régisseur ni comptable affecté à cette mission. Notamment pour le paiement des victimes de guerre dont le nombre n’a pas encore été consolidé, et dont les plus chanceux feraient partie de la liste d’un célèbre responsable d’association de victimes de guerre.  Et ne vous aventurez pas à aller vous plaindre chez la tutelle administrative dirigée par le ministre du Plan et du Développement, Albert Mabri Toikeusse! Elle vous affirmera: «Ce n’est pas Mabri qui a fait pousser mes dents». C’est qu’elle en a des soutiens en haut lieu !

Mais reconnaissons-lui quand même une qualité rare. Celle de répondre aux articles de « L’Eléphant » par une tournée dans les lieux où sont présumées résider des victimes de guerre pour leur apporter un réconfort verbal comme ce fut le cas le 22 décembre. Après notre article : «Réconciliation nationale/PNCS: Les petits arrangements de Koné Mariatou avec la vérité».

«Trop occupés dans cette structure»

Histoire d’avoir encore la réaction des responsables de la «maison» des victimes de guerre, «L’Eléphant» a déployé une incroyable énergie à appeler leurs communicants. Avant de leur envoyer un joli «SMS»: «Bonjour, nous essayons en vain de vous joindre relativement à des employés qui seraient fictifs au PNCS et payés par cette structure, de même que des contrats de travail qui seraient renouvelés de manière arbitraire; sans oublier la gestion de la dégé qui ne serait pas irréprochable».

Jusqu’au moment où nous mettions ce numéro sous presse, au PNCS, le «SMS» ne finissait pas d’arriver. S’ils traitent les dossiers des victimes avec la même célérité, d’ici au retour des animaux préhistoriques, on en serait encore à leur recensement.

 

W.A, in L’Eléphant déchaîné n°412

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 552 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE