Côte d’Ivoire: Le PDG de LMTV présumé innocent de plus en plus d’escroqueries, un faux chèque de 105 millions FCFA

By: Africa Newsquick

LE FAUX CHEQUE DE 105 MILLIONS EMIS PAS M. GOLLETCôte d’Ivoire: Le PDG de LMTV présumé innocent de plus en plus d’escroqueries, un faux chèque de 105 millions FCFA

Le responsable de Lumière du Monde TV (LMTV) n’est pas sur terre en ce moment, une lumière pour beaucoup.

Des billets pour des artistes au profit de son concert de Gospel

Samedi 05 décembre, il est 12 heures, horaire de fermeture  de l’agence Ariane Voyages. Et c’est à cette heure que se présente au dans les locaux, Dieudonné Gollet, PDG de la chaîne de télévision LMTV – chaîne présente sur le bouquet Canal+ -. Quel est l’objet de sa visite? En fait, Dieudonné Gollet sollicite, auprès de l’agence Ariane Voyages, l’émission de 24 billets pour un montant total de 19 millions de F Cfa. Le maître  des lieux étant absente, le chef de comptoir le joint au téléphone et lui explique l’offre qui vient d’être faite par le grand patron de LMTV. Mais  le Directeur de l’agence qui trouve l’offre trop belle pour être crédible, refuse de donner suite à cette demande.

Mais le patron de la grande télé religieuse invite le directeur de l’agence de voyage et son agent à le suivre dans son bureau pour qu’il leur remettre un chèque d’une valeur de 19 millions, correspondant à la demande de billets d’avion.

A son bureau, aux environs de 14h, c’est plutôt la somme de trois millions six cents mille qui est tendu aux vendeurs de billets. Dieudonné Gollet leur demande d’attendre le 7 décembre pour recevoir le reliquat sur les 19 millions. Afin que les billets puissent être émis.

Mais le 7 décembre, c’est la somme de deux millions qui sont présentés par Dieudonné Gollet. Lequel, pensant avoir fait la preuve de sa bonne fois, demande que les billets lui soient remis. Mais le patron de l’agence qui n’est pas un enfant de cœur, refuse de s’exécuter. Le montant restant encore à payer sur les 19 millions étant trop élevé.  Le mardi, aux environs de 17h, c’est-à-dire à la fermeture de l’agence, Dieudonné Gollet se pointe de nouveau et supplie qu’on lui remette les billets qui seront intégralement soldés le mercredi matin, précisément le 09 décembre. La raison de cette insistance, c’est que les artistes invités doivent quitter ce mardi à la nuit tombée, qui les Etats-Unis, qui le Nigéria, qui l’Afrique du Sud, qui le Canada, etc. pour rejoindre la capitale ivoirienne, Abidjan. Le Gospel Light 2015 était prévu pour se tenir le vendredi 11 Décembre au Stade Félix Houphouët-Boigny.

Le Directeur de l’agence étant absent du bureau, face aux prières  du PDG de la télé religieuse, le chef de comptoir l’appelle encore au téléphone. Et cette fois, c’est l’enfant de Dieu en détresse qui présente lui-même la situation jure au nom de tous les saints que si les billets ne sont pas émis, tout le projet tombera à l’eau et les sponsors de l’événement tels que MTN, Nestlé, Canal+, etc., pourraient définitivement lui tourner le dos. Sans oublier une atteinte grave à l’image de marque de tous les évangélistes de Côte d’Ivoire.

Devant ces prières, le directeur de l’agence de voyage, non sans menacer d’annuler dès le mercredi les billets retour si l’argent ne lui est pas versé, accepte d’émettre les billets pour les 24 chantres qui devraient mettre de la joie divine dans le cœur des fidèles qui allaient prendre d’assaut les gradins du stade Houphouët-Boigny.

105 billets au lieu de 24

Une fois l’accord du patron de l’agence de voyage obtenu, Dieudonné Gollet dresse une liste complète des noms des différents artistes censés quitter, le soir même, leurs pays respectifs pour la Côte d’Ivoire. Mais au lieu de 24 personnes, c’est plutôt une liste de 105 personnes qui est remise à l’agence de voyage pour 105 billets. Et pour démontrer sa capacité à payer, il accompagne la liste d’un chèque d’un montant de 105 millions de FCFA. Devant ce chèque de garantie, l’employé de l’agence de voyage émet 105 billets d’avions. C’est que Dieudonné Gollet lui explique deè le lendemain mercredi, il lui remettrait en espèces bibliques, la somme de 105 millions pour récupérer le chèque. Il ne peut pas payer 19 millions mais il émet un chèque de 105 millions ? Les voix des hommes de Dieu sont parfois insondables…

Le soir même, tous les artistes quittent leurs pays et arrivent en Côte d’Ivoire le mercredi 9/12. Ce même mercredi, jusqu’aux environs de 16h, ne voyant pas Dieudonné Gollet venir tenir sa promesse, et après maints appels sans suite, les travailleurs de l’agence appellent leur Directeur pour lui signaler leur infortune.

Le Directeur de l’agence arrive à joindre le pédégé qui le rassure  qu’il est à l’hôtel avec les artistes et qu’il s’apprête à faire mouvement vers l’agence Ariane Voyages pour lui verser les fonds. Aux environs de 17h, le Directeur se rend à l’agence pour faire le point de la journée et s’imprégner de la situation. C’est ainsi qu’il découvre qu’en lieu et place de 24 billets pour un total de 19 millions de F Cfa, 105 billets ont été émis pour un total de 132 millions.

Pris de panique, il appelle de nouveau Dieudonné Gollet qui le rassure qu’il est en route vers son agence. Mais jusqu’à 23 heures, l’ombre de Dieudonné Gollet ne sera aperçue nulle part dans les locaux de l’agence.

Une énième volte-face de M. Gollet

Le jeudi 10/12 à 8h, le patron de l’agence qui n’a pas fermé l’œil de la nuit, reçoit un appel de Dieudonné Gollet qui lui demande de le retrouver à 11h précises dans ses locaux, sis aux 2 plateaux pour récupérer son dû. Mais quand le patron de l’agence de voyage se rend sur les lieux à l’heure indiquée, il ne trouve point le patron de la télé religieuse. Il restera planté devant les locaux sans que personne ne l’invite à attendre dans une salle. Après une heure d’attente débout, le patron de l’agence appelle Dieudonné Gollet. Lequel lui demande de patienter.

Tiens, un ministre appelle de la part de Dieudonné Gollet !

A 13 heures et demi, alors que le directeur de l’agence commençait à perdre patience, il reçoit un coup de fil étrange. Son interlocuteur qui se présente comme un ministre de la République et qui prétend être informé de la situation, lui demande de lui accorder 48 heures et qu’il sera payé dès la fin du concert. Mais le directeur de l’agence ne croit plus en rien et refuse cette proposition. Dans les minutes qui suivent, c’est Dieudonné Gollet qui l’appelle et l’informe qu’au lieu de 132 millions, il a en sa possession, la somme de 70 millions. Et que le lendemain vendredi 11 décembre, il recevrait le reste. Contre mauvaise fortune, le patron de l’agence fait bon cœur et accepte la proposition. Mais il ne manque pas de préciser que faute de recevoir la totalité de l’argent le lendemain à 11 heures au plus tard, il annulerait l’ensemble des billets retour. Evidemment, il ne verra jamais la couleur des 70 millions et l’appel de Gollet au sujet des 70 millions en sa possession sera la dernière conversation qu’il aura avec ce dernier.

Vite, une plainte

Devant tant de mauvaise foi, le directeur de l’agence de voyage décide de saisir la police d’une plainte. Dans les jours qui suivent, des éléments de la préfecture de police mettent la main sur le pédégé de LMTV le 11 décembre. Dans les locaux de la police, l’homme passe rapidement à table mais déclare ne pas être en mesure de payer ce qu’il doit. Il propose un échéancier au plaignant. Mais cette énième pirouette n’aura pas la bénédiction de l’Eternel. Il est plutôt conduit dans la chapelle du parquet d’Abidjan où, après enquête, il est découvert que Dieudonné Gollet est un « interdit bancaire », c’est-à-dire qu’il ne peut émettre aucun chèque.

Devant la justice, Dieudonné Gollet fera intervenir de nombreux « anges », avocats généraux, magistrats hors hiérarchies, autorités politiques. Mais tout cela ne prospèrera pas.

La survie de l’agence et la pression qui arrivera le 30 décembre 2015 lors du paiement à IATA de sa facture des billets d’avion émis pendant tout le mois, ont fait que le Directeur de l’agence ne pouvait pas fléchir. C’est qu’un billet d’avion est un consommable, et un consommable se paie avant toute utilisation…

Entre les mains toujours de la justice Gollet va utiliser maintes astuces pour se faire libérer, mais en vain! Jusqu’à ce qu’il fasse le malade, et qu’il soit transféré à l’hôpital de la Police. Jackpot pour lui, il intègre ce lieu (lit confortable, chambre climatisée) du dimanche 13 décembre au vendredi 18 décembre, date de son transfert au Parquet, qui est allé au delà des 48h de garde à vue, dû à la grève des greffiers. Selon les indiscrétions d’un médecin de l’hôpital de la Police, M. Dieudonné Gollet n’avait aucun mal, mais il usait de subterfuges afin de rester sous perfusion de jusqu’à son transfert au parquet une fois que les greffiers reprendront le service…3 perfusions sur 5 jours au total.

Relaxe miraculeuse, puis direction la MACA!

Tous les fais sont là, l’évidence de l’escroquerie est établie. L’on attendait fermement le verdict du Parquet et du Cabinet d’instruction pour la mise en dépôt du prévenu, quand vers 13h, un bruit court selon lequel le passeport de M. Gollet était réclamé. Les avocats, habitués aux rouages et à ce genre de situation interpellent le Directeur de l’agence de voyages, en affirmant que l’interrogatoire de Première Comparution n’ayant même pas été fait, le Juge du 4ème  cabinet demandait déjà le passeport; cela signifierait que quelque chose d’anormal se préparait et qu’il fallait être très vigilant; car la demande du passeport signifiait à 99% des cas de liberté. Comme des devins, les avocats avaient en effet, vu juste! Coup de théâtre, vers 18h, le Juge du 4ème Cabinet ordonne donc la libération de Gollet. Les faits d’escroquerie ne souffraient aucun doute avérés. Mais la suite des événements est sans doute un miracle de Dieu. Dieudonné Gollet a été relâché, puis repris, puis relâché…mais avec son passeport confisqué. Devant tous ces miracles, le directeur de l’agence de voyage en faillite s’est écrié: «La justice de notre pays nous a ruiné…»

C’est vrai que parfois, les voix de notre justice sont insondables. Comme celles de Dieu.

WENCESLAS ASSOHOU, in L’Eléphant déchaîné n°412

1 Comment

  • Patrick Yoro:

    Hi, this is a comment.
    To delete a comment, just log in and view the post's comments. There you will have the option to edit or delete them.

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 568 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE