Alain Lobognon s’interroge : «Où va le Sport ivoirien?»-On a « assassiné » son « ambitieux » programme

By: Africa Newsquick

Alain LOBOGNON-2016Alain Lobognon s’interroge : «Où va le Sport ivoirien?»-On a « assassiné » son « ambitieux » programme

Samedi 9 janvier 2016, s’est tenue l’élection du nouveau président de la fédération ivoirienne de basketball. Chacun des cinq candidats veut ressusciter la balle au panier en Côte d’Ivoire.

Le basketball ivoirien, à l’image des autres disciplines, agonise depuis plusieurs années. J’ai passé presque trente mois à la tête du ministère des sports de mon pays. Je m’étais fixé comme principales missions de donner à notre sport une armature juridique forte qui le sortirait d’une gestion informelle à la grande joie de ceux qui, en réalité exercent au ministère des sports, non en qualité de fonctionnaires, mais en tant que athlètes et dirigeants sportifs. Et à qui bénéficient les ressources destinées aux vrais sportifs, qui transpirent pour honorer l’emblème national, le drapeau tricolore Orange – Blanc – Vert.

Accusé d’un crime que je n’ai pas commis, j’ai été démis de mes fonctions au Gouvernement le 13 mai 2015, avec la satisfaction d’avoir réussi à doter le sport ivoirien d’une Loi mettant l’accent sur la formation des athlètes et des dirigeants, le développement des infrastructures, le financement et la professionnalisation des activités sportives.

L’ambitieux programme de professionnalisation du sport confié au BNEDT visait à traduire en actions concrètes les dispositions pertinentes de la Loi relative au sportive promulguée par le Président Alassane Ouattara le 22 décembre 2014, qui donnait douze mois aux acteurs sportifs pour se conformer à la légalité. Ce programme s’est égaré depuis dans des tiroirs.

La nature ayant horreur du vide, la fédération ivoirienne de basketball et avant elle, la fédération ivoirienne de rugby ont renouvelé leurs instances au mépris de la Loi qui régit notre sport. Il en sera certainement de même pour les autres fédérations dont certains des électeurs au regard de la Loi n’ont aucune légitimité. Le plus grand perdant sera le sport ivoirien, abandonné à un sort incertain par des décideurs inexistant quand il s’agit de faire respecter la logique et la Loi. Dire qu’avant le 13 mai 2015, la presse sportive ivoirienne qui bouillait d’éditoriaux haineux pour dénoncer ce qui était pourtant juste, semble avoir perdu la voix.

Vivement une reprise en main du monde du sport en Côte d’Ivoire, si nous rêvons de vrais succès sur la scène internationale.

Source : page facebook de Alain Michel LOBOGNON, ex-ministre des Sports

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 568 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE