Invité du FORDPCI-Abinan Pascal parle d’impôts aux journalistes: «Quand vous voulez travailler avec l’Etat, il faut avoir les reins solides»

By: Africa Newsquick

Abinan K Pascal-FORDPCI-INVITE DU FORUM3Invité du FORDPCI-Abinan Pascal parle d’impôts aux journalistes: «Quand vous voulez travailler avec l’Etat, il faut avoir les reins solides»

«Quelle fiscalité pour une Côte d’Ivoire émergente à l’horizon 2020 ?» Tel est le thème de la rencontre du Forum des directeurs de publication de Côte d’Ivoire qui s’est tenue le 10 Décembre à la maison de la presse. Le président du forum a remercié le directeur de la Direction générale des Impôts, Abinan Kouakou Pascal, d’avoir répondu à l’appel. Prenant la parole, le patron des Impôts a dit se sentir chez lui, parce qu’il a toujours voulu être journaliste. Il ressort des échanges que le président Alassane Ouattara depuis sa venue à la tête de la nation, œuvre pour l’amélioration des fiscalités. Car pour lui, elle peut impacter positivement comme négativement la vie des entreprises. Il songerait même à modifier la structure économique du pays. Depuis 2011, il y a eu la réduction de l’impôt synthétique. «En 2012, il y a eu le nouveau code d’investissement qui avait pour objectif une meilleure attractivité de l’investissement. Toutes ces réformes ont pour but finale, l’incitation à l’investissement. On peut qualifier la fiscalité de la Côte d’Ivoire comme étant une fiscalité en développement », a-t-il expliqué.

Abinan K Pascal-FORDPCI-INVITE DU FORUM Abinan K Pascal-FORDPCI-INVITE DU FORUM1 Abinan K Pascal-FORDPCI-INVITE DU FORUM2

Le directeur général de la DGI trouve que les entreprises en font un peu trop en disant que les Impôts de Côte d’Ivoire leur mettent une forte pression. Car c’est en 2016 que la Côte d’Ivoire atteindra le taux de pression de 16% alors que la norme UEMOA  est de 17%. «Ne suivez pas les oiseaux de mauvaises augures. Il n’y a pas de pression fiscale forte au delà de la norme. Tant que nous sommes en dessous on ne peut pas nous dire que nous pressons trop. La pression forte n’existe pas, c’est plutôt le recouvrement forcé qui existe. S’il n’y avait pas de pression ce sera le paradis. Or il faut mourir pour aller au paradis», a-t-il ironisé. Concernant la rumeur vraie ou fausse selon laquelle les agents des impôts sont corrompus, le directeur général indique qu’une charte d’éthique de 12 actes est placardée dans tous les bureaux pour décourager tous ceux qui seront tentés de mal agir. Il faut aussi noter que le taux de progression de la DGI est de 108,18% avec 1500,365 milliards de bénéfice en novembre. L’Etat a prévu pour les PME une fiscalité adaptée afin de les aider à accroitre leur part dans le PIB. Le gouvernement actuel dans son souci de booster l’économie a finalisé trois (3) projets de convention avec le Liban, le Mexique, le Portugal et la Turquie. Abinan Pascal n’a pas terminé son entretien sans évoquer les dettes intérieures. « Quand vous voulez travailler avec l’Etat, il faut avoir les reins solides. Si vous n’avez pas les reins solides ce n’est pas de notre faute. Il faut pouvoir être à mesure de préfinancer vos projets avec l’Etat et attendent patiemment qu’il vous paie », a-t-il ajouté. Le message était adressé à ceux à qui l’Etat de Côte d’Ivoire doit et qui sont en même temps poursuivi par les impôts.

MARIE OLYMPE

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 549 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE