Récompenses, après la présidentielle : A chacun, selon son vote!

By: Africa Newsquick

IMG_7273Récompenses, après la présidentielle : A chacun, selon son vote!

Après la campagne électorale et le scrutin, c’est le temps des récompenses. Et là, chacun moissonnera selon ce qu’il a semé. Tu veux un poste de Ministre dans le futur gouvernement éventuel de l’empereur Ouattara II, tu as plus de chance si ta région, sous ta houlette, a fortement contribué avec un score à la soviétique, à la réalisation du «Atakolélé», en sa faveur, bien sûr! Et si c’est la région toute entière ou la localité qui a besoin d’une infrastructure de développement, rien qu’un bon score met cette bourgade d’office au rang des régions à récompenser avant tout. Comme si celui qui est élu au sortir des élections n’est que le Président de ceux qui l’ont élu. C’est le cas d’une localité du Sud de la Côte d’Ivoire qui avait été approchée pendant la campagne électorale pour voter massivement pour le candidat du RHDP. Ces  populations autrefois très proches de l’idéologie de l’intrépide Gbagbo et de son parti tendance irréductibles, se sont vues promettre monts et merveilles en cas de réélection du champion du RHDP, mais avec un score fleuve, dans la localité. Séance tenante et comme pour annoncer le déluge de réalisations à venir si tout se passe ainsi, notre immense ministre pose la première pierre d’un lycée. Qui ne sortira véritablement de terre qu’après que chacun ait honoré sa part de contrat. Mais tout ne se passera pas comme prévu! C’est que ces ingrates de populations qui veulent moissonner ce qu’elles n’ont pas semé, n’ont obtenu qu’un taux de participation. Aussitôt, notre immense ministre va faire savoir à ces empêcheurs de réaliser un «Atakolélé » en rond,  qu’elles n’ont pas tenu promesse. Et que lui aussi, ne peut honorer sa part d’engagement. Il décide tout simplement donc, en tant que président du Conseil régional de la zone par la même occasion, de transférer cette infrastructure – c’est-à-dire le lycée dont la première pierre avait été posée pendant la campagne – à une autre localité voisine qui elle, a daigné voter massivement le candidat de ce cadre. Et à ce jour, ces malheureuses populations dont nous avons volontairement tu le nom de la localité et du cadre concerné, pour ne pas leur créer davantage de dommages, continuent de se morfondre sur leur piètre taux de participation. Qui a dit qu’en politique, il n’y a pas de retour de l’ascenseur?  Que dire alors d’Abobo autrefois fief de l’empereur Ouattara II qui n’a eu qu’un taux de participation de 48,78% ; avec à peine 40% en faveur de ce dernier ? C’est sûr que cette commune ne verra jamais son artère principale recevoir ne serait-ce qu’une infime couche de bitume de la part de son homme d’affaires, de pétrolier, et de ministre de maire!

 

W.A, in L’Eléphant déchaîné n°395

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 568 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE