Cacophonie autour de la Présidentielle ivoirienne: Youssouf Bakayoko et la CEI se moquent-ils des Ivoiriens?

By: Africa Newsquick

Youssouf Bakayoko President CEI sous la sceletteCacophonie autour de la Présidentielle ivoirienne: Youssouf Bakayoko et la CEI se moquent-ils des Ivoiriens?

Youssouf Bakayoko, président de la Commission électorale indépendante (CEI) a-t-il fait un travail sérieux et sans reproche? Le constat met un sérieux doute sur la crédibilité de la CEI et toute la présidentielle. Après près de 96H (4 jours), on est encore à tergiverser sur le taux de participation des Ivoiriens à l’élection présidentielle du 25 octobre dernier.

D’abord, on annonce un taux qui tourne autour de 60%. Le taux de participation à la présidentielle du 25 octobre en Côte d’Ivoire est finalement de 52,86% et non de 54,63%, a déclaré jeudi un porte-parole de la Commission électorale indépendante (CEI) corrigeant une erreur de calcul faite au moment de l’annonce des résultats.
Avec 3.330.928 votants sur 6.301.189 d’inscrits, le taux de participation s’établit à 52,86% pour le premier tour de l’élection remportée haut la main par le sortant Alassane Ouattara, réélu avec 83,66% des suffrages. Mercredi matin après une nuit blanche de lecture exhaustive par des porte-parole des résultats département par département, le président de la commission électorale, Youssouf Bakayoko, avait donné les résultats globaux, annonçant une participation de 54,63%.
Ce taux est erroné mais les chiffres en valeur absolue sont justes, a déclaré le porte-parole de la CEI interrogé par l’AFP. C’est le taux rectifié qui figure désormais sur le site officiel de la commission électorale Cette erreur de calcul avait échappé aux observateurs au moment de l’annonce mais a été relevée et a amené des questionnements quelques heures plus tard alors que le taux de participation représentait justement un des enjeux du scrutin.
Trois candidats et une partie de l’opposition avaient appelé au boycott, qualifiant le scrutin de « mascarade électorale, tandis que le camp Ouattara, confiant dans sa victoire, avait identifié la participation comme déterminante pour la crédibilité de l’élection.
Le taux de participation a ensuite été au centre d’une polémique, l’opposition contestant les premiers chiffres donnés par un responsable de la commission électorale.
Une présidentielle apaisée et crédible en Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao et poids lourd économique d’Afrique de l’Ouest, était jugée fondamentale pour tourner définitivement la page des violences meurtrières qui avaient suivi la victoire en 2010 de M. Ouattara que son prédécesseur Laurent Gbagbo refusait de reconnaître.Ce dernier attend son jugement par la Cour pénale internationale (CPI) dans une cellule à La Haye.

Afp

NB : le titre et le chapeau sont de la rédaction de www.africanewsquick.net

 

 

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 568 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE