CIV-Enquête sur le niveau de vie : 240 agents réclament 100 millions de FCFA à l’INS

By: Africa Newsquick

ibrahima-ba-directeur-general-insCIV-Enquête sur le niveau de vie : 240 agents réclament 100 millions de FCFA à l’INS

240 agents recrutés pour une mission ponctuelle à l’INS, continuent de réclamer leur dû.

Près de 100 millions de FCFA à décaisser

Encore des plaintes contre l’Institut national de la statistique (INS). Les 240 agents recrutés pour le projet sur l’enquête sur le niveau de vie (ENV) sont remontés contre cette maison pour le non-respect du contrat qui les a liés. De quoi s’agit-il?

Le 23/1 dernier, commence l’Enquête sur le niveau de vie, un projet financé par la Banque mondiale, et qui se tient tous les trois ans. L’objectif de ce projet est d’évaluer le niveau de pauvreté dans un pays. C’est l’INS qui est chargé de mener à bien cette opération. Pour ce faire, il recrute 240 agents chargés de mener l’enquête. Ces derniers étaient chargés d’aller sur le terrain pour renseigner les fiches qui leur avaient été remises en échange bien entendu, d’une rémunération à la fin de l’opération. Depuis le mois de mars 2015, l’opération a pris fin après 57 jours de travail. Le problème est que les agents ont été sortis brusquement de leur rêve. C’est qu’espérant entrer en possession de leur argent après la fin de l’opération, jusqu’à ce jour, ils n’ont encore rien perçu. Eh bien, selon des indiscrétions, le budget global décaissé serait d’environ 1 milliard de FCFA, et les 240 agents qui devaient percevoir 820.000 (huit cent vingt mille FCA) chacun, n’ont jusqu’à ce jour, perçu que la moitié ; c’est-à-dire, 410.000 FCFA (quatre cent dix mille FCFA) par agent. Où est passé le reliquat d’environ 100 millions de FCFA ? Cela ressemble étrangement à ce qui s’était passé lors du Recensement général de la population et de l’habitat. Les agents se plaignaient du non-paiement de leur dû après avoir effectué la tâche. Ces agents de l’Enquête sur le niveau de vie, eux, n’entendent pas rester muets, ni se laisser faire. À travers leur porte-parole, ils réclament leur argent et demandent au Directeur général de l’INS, Ibrahima Ba, de bien vouloir se pencher sur leur cas. Pour eux, il n’est pas normal que les autorités utilisent la précarité des Ivoiriens pour les abuser. Ils lancent donc un appel à ces dernières afin de faire ce qui est en leur pouvoir pour qu’après quatre mois d’attente, ils entrent enfin en possession du fruit de leur labeur.

 

A L’INS: le dégé du Plan en courroux contre Ibrahima Ba?

«L’Eléphant» s’est adressé à l’INS pour plus d’éclairages sur cette affaire. Il a donc joint un contact très proche de la Direction de l’Institut national de la statistique (INS). Ce dernier n’est pas allé du dos de  la cuillère pour éclairer sa lanterne. Il s’est voulu très sincère et désolé de ce qui se passe. Ecoutons-le : «Effectivement, les agents qui ont procédé à l’enquête n’ont pas encore été payés. Il y a certains qui ont eu la chance d’avoir un peu d’argent avant le projet, et pendant le projet. Mais depuis le 23 mars, fin du travail, ils n’ont plus rien perçu jusqu’à ce jour», a-t-il confié sous le sceau de l’anonymat parce que selon lui, le grand institut se meurt à petit feu. C’est un problème de signature qui causerait tous ces désagréments, a continué notre informateur, membre du sérail de l’INS. Continuons donc : «Le Directeur général du Plan et de la Pauvreté, Diaby Lanciné, maire de Samatiguila qui a permis le financement du projet après l’avoir présenté, ne serait pas content du Directeur de l’INS, Ibrahima Ba».Une affaire d’argent ? Ce qu’on peut retenir de notre interlocuteur, c’est que le Directeur général du Plan n’a pas encore posé son ok pour que le Trésor débloque l’argent pour le salaire des agents. Certains qui ont dû mettre leurs affaires en garantie dans les hôtels de l’intérieur où ils logeaient, attendent toujours la résolution de cette affaire afin d’honorer leur engagement et récupérer leurs effets. Triste Côte d’Ivoire, faire souffrir 240 agents…our un problème de personne !

MIREILLE APPINI, in L’Eléphant déchaîné n°368

2 Comments

  • Abdoulaye:

    Hi, this is a comment.
    To delete a comment, just log in and view the post's comments. There you will have the option to edit or delete them.

  • Abdoulaye:

    Hi, this is a comment.
    To delete a comment, just log in and view the post's comments. There you will have the option to edit or delete them.

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 528 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE