Visite d’Etat à Séguéla : «Y aurait-il deux formes d’émergence?», s’interroge « L’Eléphant déchaîné »

By: Africa Newsquick

ADO-Visite-Etat-District-WOROBAVisite d’Etat à Séguéla : «Y aurait-il deux formes d’émergence?», s’interroge L’Eléphant déchaîné

Notre grand Président-candidat continue d’honorer de sa présence les différentes régions de la Côte d’Ivoire ! Il vient notamment de faire un tour à Séguéla. Tous les chefs des villages situés dans un rayon de 50 km ont été priés de constituer des délégations pour manifester leurs joies respectives de participer à ce grand événement.

L’infernal quadrupède, qui était discrètement sur les lieux, se pose la question de savoir s’il existe deux formes d’émergence : une urbaine et une seconde émergence de plus petite  taille adaptée à la campagne.

Dans Séguéla et ses environs, on constate une multitude de motos, de toutes cylindrées, relativement silencieuses qui sont le moyen de transport le plus usité du secteur. Les motos-taxis sont légion, transportant au moins deux passagers, sinon trois… Avec les enfants, on peut augmenter le score ! Évidemment aucune moto n’est assurée, aucun numéro minéralogique sur aucune moto et bien entendu, pas de papiers, et, ça va de soi, il ne viendrait à personne l’idée de porter un casque ! Cette généralisation de deux roues circulant de manière anarchique  (on retrouve cette description dans toutes les villes du Nord) permet à nos valeureuses forces de l’ordre de compléter leurs soldes mensuelles respectives. Des contrôles réguliers permettent de cumuler des petites sommes (en général deux à trois cent francs) par contrôle. Dès que l’on sort de la ville, on remarque qu’un gendarme est confortablement assis à l’entrée d’une piste desservant plusieurs villages; tous les « motards » sortant des villages sont donc systématiquement « taxés » au passage obligé. Cette pratique généralisée  rappelle de bons vieux souvenirs… Surtout dans cette ville où le ranch urbain de notre immense Ministre de l’Intérieur pourrait bientôt servir de zoo !

A part les activités traditionnelles, on peut assister à des achats de diamants en pleine rue ! Étonnant de rencontrer des grossistes, alignés face à une mosquée qui attendent patiemment un éventuel acheteur, touriste de préférence pour mieux l’estamper. On pensait naïvement que tout était réglementé, mais force est de constater que ces ventes sont plus assimilables à un vaste trafic !! Normal en Côte d’Ivoire. Donc une ville où règnent calme et bonne humeur mais on se demande si l’informel généralisé n’a pas pris le pas sur le cadrage administratif traditionnel.

D’où notre question : il y aurait-il deux formes d’émergences ?

Alex Kassy

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 552 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE