GnamantêhNanankoua (CNP) à Ouattara : «Vos collaborateurs sont devenus méprisants et impénétrables»

By: Africa Newsquick

Nanankoua GnamantêhGnamantêh Nanankoua (CNP) à Ouattara : «Vos collaborateurs sont devenus méprisants et impénétrables». Lettre ouverte à monsieur Alassane Ouattara

Président de la République de Côte-d’Ivoire

Excellence monsieur le président de la République,

Le Congrès national populaire (Cnp) de Côte-d’Ivoire pense, sincèrement, que vous avez eu tort d’avoir déclaré, lors de votre visite d’Etat dans la région des Savanes, du mardi 02  au lundi 08 juillet 2013, que vous ne changerez pas d’équipe gouvernementale  jusques après les prochaines élections générales. Qui se tiendront quand ? Nul ne le sait !

Avec cette annonce, vos collaborateurs ministres et autres directeurs de structures étatiques sont,  à défaut d’être méprisants, devenus impénétrables à toute analyse et proposition.

Le lundi 13 avril 2015, à une rencontre avec le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la sécurité, monsieur Hamed Bakayoko, au district d’Abidjan-Plateau, prélude à votre visite dans le département de Tiassalé du jeudi 16 avril 2015, Gnamantêh Nanankoua a eu, et ce, prenant au mot le ministre Hamed Bakayoko, à souligner les frustrations des populations de certains  départements et sous-préfectures, en général,  et celles de la sous-préfecture de Morokro, en particulier, qui, sous le prétexte qu’ils sont proches d’Abidjan, n’ont, pratiquement,  pas bénéficié des retombées positives des cinq ans de la gestion des affaires d’Etat du président Alassane Ouattara. Allez savoir les raisons !

Comparaison n’est pas raison ! Mais quand un Etat peut se permettre le luxe de construire, sur un ruisseau,« un  pont métallique d’une longueur de 136,8 m et d’une largeur de 8,81 m, d’un  coût 3.244.802.447 F Cfa, dont l’urgence n’est pas si évidente que ça, il peut aussi, ne serait-ce que reprofiler une  route de 19 kilomètres qui part du Pk 120 de l’autoroute du Nord à la sous-préfecture de Morokro.Surtout quand on sait que cette route, entre Morokro et M’batto,allait être bitumée sans le maudit coup d’Etat du vendredi 24 décembre 1999. Privant ainsi une région d’une infrastructure de développement.

Excellence monsieur le président de la République,

Ce sont des faits que nous tenons à porter à votre auguste connaissance. D’autant plus que nos courriers  sont restés dans les tiroirs et nos appels téléphoniques, royalement, ignorés.

Le peuple, à travers ses cadres, entend et voit !

Avec tout le respect qu’il  vous  doit, le Congrès national populaire (Cnp) de Côte-d’Ivoire vous prie d’agréer, Excellence le président de la République de Côte d’Ivoire, ses salutations distinguées.

« Notre combat, l’unité des Autochtones, du Sud, de l’Est, du Centre, de l’Ouest et du Nord ».

Fait à Abidjan, le samedi, 27 juin 2015

Pour le Congrès national populaire (Cnp)

GnamantêhNanankoua

Président

Laisser un commentaire

Agenda

décembre 2017
D L M M J V S
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 558 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE