Touré Clémentine (coach des ivoiriennes): «Nous avons été abandonnées par notre gouvernement et…» (interview-Bilan-Coupe du Monde féminine de football FIFA «CANADA 2015»)

By: Africa Newsquick

Clementine-ToureÉliminées après leur 3ème défaite face à Norvège, Touré Clémentine et ses filles repartent avec un seul sentiment, le fait d’avoir été «abandonnées» par tous. Elle a bien voulu rencontrer la journaliste de «africanewsquick.info » avant de quitter le sol canadien.

Africanewsquick (ANQ): La Côte d’Ivoire vient de finir son parcours au Mondial du football féminin auquel elle a pris part pour la première fois. Que retenez-vous après la participation des Ivoiriennes qui ont enregistré 3 défaites pour autant de sorti dont un score inoubliable de 10 à 0 face à l’Allemagne ?

Touré Clémentine (T.M.): Il faut dire que c’est avec beaucoup de regret que nous terminons cette compétition. Nous avons joué trois (3) matchs sans le moindre point… Pourtant nous avons des joueuses talentueuses qui pouvaient nous qualifier pour le second tour.

ANQ : Que s’est-il passé alors ?

T.M.: Nous n’avons pas eu une bonne préparation. Les 10 buts à 0 resteront à jamais gravés dans ma mémoire. Ce score restera collé à moi. Ce n’est pas la valeur de la Côte d’Ivoire…  Nous sommes arrivées au Canada à 72 heures de la compétition, il y a eu la fatigue du voyage, le décalage  horaire de 4 heures de plus par rapport à Abidjan, la température parce qu’il fait très froid ici… Toutes ces choses ont empiré notre situation quant à la mauvaise préparation dont nous avons été objet.

ANQ : Comment tout cela est arrivé ?

T.M.: Nous avons été abandonnés aux mains de la Fédération ivoirienne de football (FIF) seule. Toutes les promesses qui nous  ont été faites par le gouvernement après notre  performance à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) à laquelle nous nous sommes qualifiées pour ce Mondial, se sont volatilisées. On nous avait promis une décoration après la CAN, rien n’a été fait jusqu’à ce jour. On nous avait également promis des moyens afin de mieux nous préparer. Nous avions souhaité avoir des matchs amicaux avec les pays qualifiés comme la France, les Etats-Unis et le Japon pour leur expérience à cette compétition. Mais nous n’avons rien eu de tout ça et avions été abandonnées comme si on jouait pour la FIF et non pour la Côte d’Ivoire. L’engouement qui avait prévalue autour de l’équipe avant et après la CAN 2014, n’a pas existé pour notre participation à notre premier mondial. Je prends par exemple le cas du Comité nationale de soutien aux Eléphants (CNSE), qui ne nous a jamais accompagnées pendant nos expéditions mais qui prenait toujours la peine de venir nous soutenir lors de nos derniers regroupements avant notre départ. Le CNSE ne l’a pas fait cette fois-ci… Nous nous sommes vraiment senties seules. Cependant, ce qui m’a le plus étonné, c’est la réaction des Ivoiriens après les 10 buts à 0 contre l’Allemagne. Savaient-ils qu’on existait et qu’on était qualifié pour ce Mondial? Savaient-ils qu’on n’avait pas les moyens pour nous préparer correctement … pour que ce score les alerte ? Je tiens à dire merci à  RTIsport qui a interpellé l’opinion à 33 jours de la compétition, L’Intelligent d’Abidjan, L’Eléphant déchaîné et africanewsquick.info qui ne nous ont jamais lâchées. Merci à ces organes pour leur soutien constant.

ANQ : Comment expliquez-vous tous ces manquements de la part du gouvernement et des Ivoiriens. Est-ce par ignorance, par mépris ou par négligence ?

T.M. : Je pense que c’est par négligence pour le football féminin. Peut-être qu’on ne croyait pas en nous pour ce Mondial. Mais nous partons avec de bonnes notes. Nos filles se sont bonifiées après chaque match. La preuve, nous avons été ovationnées par le public après chacune de nos rencontres…

ANQ : Comment envisagez-vous la suite de votre carrière à la tête de l’encadrement technique ?

T.M.: Je vais échanger avec monsieur Sidy Diallo. Le président de la FIF qui m’a beaucoup apporté et qui m’écoute beaucoup. Nous verrons ensemble.

ANQ : Un dernier mot à l’endroit des Ivoiriens ?

T.M.: Je voudrais demander aux Ivoiriens d’êtres souples dans leur jugement envers ces joueuses. Elles ont besoin d’être encouragés et motiver parce qu’elles ont du talent. Je remercie le président de la FIF qui en 4 ans de Mandats nous a permis de participer à 2 Coupe d’Afrique des nations et à 1 Mondial. Nous avons été qualifiées pour les Jeux Africains qui débuteront bientôt. Nous sommes en route également pour les prochains  Jeux Olympiques !

Propos recueillis par MARIE OLYMPE KOFFI

Envoyée spéciale au CANADA

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 552 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE