Incendie à la Tour D : Ça fait trois ans que cela dure, les consignes de Ouattara foulées au pied…

By: Africa Newsquick

Cité_administrative_d'Abidjan_Tours_A_et_B_avec_jardinsC’est une bien curieuse affaire qui oppose le célébrissime ministre de la Construction, du Logement, de l’Assainissement et de l’Urbanisme, Sanogo Mamadou, à un groupe de fonctionnaires sinistrés, depuis bientôt trois ans.

 

Le feu au sous-sol!

Par un jeudi ensoleillé du 27 décembre 2012, un incendie provoqué par le véhicule d’un visiteur, embrase une partie du premier sous-sol de la Tour D, sise à la Cité administrative, dans la commune du Plateau. Après quatre heures de lutte acharnée (12h30 à 16h30) les sapeurs-pompiers viennent à bout des flammes qui au passage, laissent neuf véhicules dont huit appartenant à des fonctionnaires, totalement calcinés. Les propriétaires de ces véhicules, qui sont tombés des nues devant ce sinistre, font appel au ministère de la Construction, du Logement, de l’Assainissement et de l’Urbanisme, gestionnaire du patrimoine de l’Etat, en vue de connaître la procédure de réparation du préjudice subi. Ces derniers sont renvoyés auprès de la Société de gestion du patrimoine immobilier de l’Etat (Sogepie), qui  procèdera à leur identification. Tous vont se faire identifier, sauf un agent qui refuse de s’inscrire dans cette démarche collective car «refusant de porter plainte contre son employeur». Il recommande son sort au bon Dieu? En janvier 2013, sur instruction de l’Etat de Côte d’Ivoire, les victimes sont entendues par la Police criminelle qui se chargera de prendre individuellement leurs dépositions. A la suite de ces dépositions, une communication en Conseil de gouvernement aurait même été pondue, au titre du ministère de la Construction, du Logement, de l’Assainissement et de l’Urbanisme en vue d’ordonner le dédommagement des fonctionnaires sinistrés, pour leur plus grand bonheur. Quel soulagement!

 

Silence Radio

La joie et l’enthousiasme qui animaient les agents affligés se sont vite envolés, faisant place à l’expectative due au silence assourdissant des autorités en charge de leur dédommagement. Les 06 mars et 12 août 2013, ils adressent des courriers respectivement au Directeur de Cabinet du ministère de la de la Construction, du Logement, de l’Assainissement et de l’Urbanisme et à l’immense Sanogo Mamadou lui-même, pour solliciter une audience au cours de laquelle ils espéraient «être informés par monsieur le ministre, des conditions de dédommagement». Ces courriers certainement égarés dans la pile de milliers d’autres adressés chaque jour audit ministère où arrivent par jets saccadés des plaintes récurrentes au sujet de conflits fonciers, sont restés sans suite.

 

Fournissez-nous les pièces, à vos frais!

Le silence du ministère de la Construction pousse les victimes à se tourner à nouveau vers la Sogepie, gestionnaire au quotidien du patrimoine de l’Etat. Le 23 décembre 2013 soit presqu’une année après, elles rencontrent à leur demande, le Directeur Général de la Sogepie pour s’enquérir de l’évolution du dossier. Oh surprise! Ce dernier les informe qu’il n’a pas encore pris attache avec le Directeur Général du trésor pour s’imprégner des démarches à entreprendre en vue de leur dédommagement, mais le fera dans les jours qui suivent. Quelle diligence! Ce même 23 décembre 2013, certainement un cadeau à la veille de la Noël, le dégé de la Sogepie enjoint son Sous-directeur du service technique de communiquer aux victimes, les éléments justificatifs à fournir en vue de la réparation du préjudice par eux subi lors de l’incendie. Ce sont:

-Une requête d’indemnisation adressée au ministre de l’Economie et des Finances avec ampliation au ministère de la Construction, du Logement, de l’Assainissement et de l’Urbanisme et à la Sogepie ;

-Une expertise des véhicules incendiés;

-Le constat des sapeurs-pompiers militaires.

Le Sous-directeur, pour conclure, indique que toutes ces pièces sont bien sûr à constituer, aux frais des victimes. Ce contre quoi les agents s’insurgent, au motif que cet incendie survenu durant l’exercice de leur fonction impose à l’Etat la prise en charge totale de toutes les dispositions relatives au dédommagement; y compris les frais de constitutions des dossiers. Ils obtiennent gain de cause car la Sogepie consent à s’occuper de l’expertise des véhicules. Mais un courrier vient troubler les démarches des fonctionnaires. C’est que la Noël, a été de courte durée!

 

Débarrassez vos carcasses du sous-sol!

Le 03 juillet 2014 soit 17 mois après l’incendie dont les préjudices n’ont toujours pas été réparés, le Directeur Général de la Sogepie dans une jolie petite lettre, demande aux fonctionnaires sinistrés de retirer les épaves de leurs véhicules du sous-sol, avant le 31 mai 2014. Mécontents qu’un tel ultimatum leur soit posé alors que depuis plus d’une année et demie ils sont dans l’attente de réparations du dommage à eux causés par l’incendie, ils répondent au dégé que ces épaves représentent la seule preuve matérielle du dommage qui leur a été causé;  et dont ils attendent toujours réparation en dépit de toutes les démarches menées auprès du service en charge de la gestion du service mobilier de l’Etat et du ministère de la Construction, du Logement, de l’Assainissement et de l’Urbanisme. Le 04 juin 2014, les victimes sont invitées à une réunion par la Sogepie qui tente de convaincre les sinistrés de retirer les épaves de leur véhicule du sous-sol de la Tour D. C’est que l’immense ministre Mamadou Sanogo, menacerait le Directeur Général de la Sogepie de représailles dans l’hypothèse où ces carcasses ne disparaîtraient pas du sous-sol. Rien que ça! Mais c’est sans compter avec la fermeté des fonctionnaires qui refusent une fois de plus d’obtempérer. Le 08 juillet 2014, le ministre Mamadou Sanogo voyant que ses instructions n’ont pas été respectées, fait enlever de force les carcasses des véhicules par des mécaniciens munis de remorques, pour une destination inconnue! Il devrait être habitué à de telles rixes notre immense ministre qui, il y a quelques semaines, s’était empoigné les collets avec son DirCab…Une affaire juteuse de terrain! Bref, nous y reviendrons. Pour l’heure, occupons nous de nos infortunés fonctionnaires! Eh bien ces épaves de voitures calcinées seront conduites vers des destinations inconnues. Et toutes les démarches entreprises pour connaître l’endroit où reposent ces carcasses sont restées vaines. Auraient-elles disparus pendant le déménagement de l’ex-site de la casse?

 

Dédommagement miraculeux!

Pendant ce laps de temps, l’agent sinistré qui avait refusé de suivre la procédure de plainte collective, informera ses collègues sinistrés, qu’il aurait été dédommagé. Quel chanceux! C’est que cet agent prospèrerait au  service juridique du ministère de la Construction. Ceci expliquerait-il cela? Et depuis que le pachyderme a mis la patte sur ce dossier incendiaire, il a fini par se rétracter et nie désormais avoir été dédommagé. Pendant ce temps, ses collègues sont toujours dans  l’attente d’un dédommagement de plus en plus incertain…

 

La situation sécuritaire au niveau du parking n’a pas changé

Ecoutons nos pauvres fonctionnaires débiter leurs jérémiades, face à cette situation qui n’a que trop duré, et devant un dédommagement devenu aujourd’hui hypothétique, malgré les injonctions qui auraient été données par sa majesté Ouattara 1er, himself: «Vous savez quelle gymnastique fait un fonctionnaire pour acheter un véhicule? Il faut épargner 40 000F CFA pendant 6 ans pour espérer acheter un véhicule. Toutes les démarches entreprises depuis le début de ce sinistre sont restées sans suite. Nous avons entrepris des démarches parallèles ; nous avons notamment adressé un courrier au Cabinet de la première Dame que sa secrétaire a refusé de lui transmettre. L’incendie était sérieux et à la suite de cela, le Président de la République qui a noté les insuffisances des sapeurs-pompiers a acheté un fourgon aux sapeurs-pompiers parce qu’ils ont eu des difficultés à circonscrire l’incendie. Il avait même fait la promesse de les doter d’un hélicoptère pour leur permettre d’être plus prompts à l’avenir dans des cas similaires. Mais à ce jour, la situation sécuritaire au niveau du parking n’a pas changé. On n’est pas à l’abri d’un nouvel incendie. Et si un incendie éclate, la situation sera plus grave. Les bouches d’incendie ne sont pas entretenues, c’est mal éclairé et il y a des problèmes d’étanchéité. Quand il pleut, c’est grave! C’est dire que non seulement nous ne sommes pas dédommagés mais on oblige les fonctionnaires à garer leurs véhicules dans ce parking au risque de subir un nouvel incendie. Il n’y a aucun extincteur dans la Cité administrative tour D sur cinq bâtiments. Or avec de tels immeubles, il devrait y avoir en principe un extincteur tous les 50m sur les paliers. Aucun extincteur sur les paliers, aucun sur le sous-sol.» Et ça les étonnerait!

 

Au ministère de la Construction

Le pachyderme comme à son habitude, a décidé d’équilibrer l’information, en se tournant vers le ministère où trône l’immense Sanogo Mamadou, via son chargé de communication. Question donc: «Bonjour M. nous venons vers vous pour savoir pourquoi depuis 3 ans, vous n’avez pas encore indemnisé les fonctionnaires dont les véhicules ont été calcinés durant l’incendie qui s’est propagé dans le sous-sol de la Tour D le jeudi 27/12/2012?» Et là, on nous répond aimablement, de nous adresser à la Sogepie. Sans doute qu’après cet article et puisqu’il n’y a pas le feu en la demeure, la Sogepie dont la tutelle administrative est le ministère dirigé par l’immense Sanogo Mamadou, daignera enfin s’en référer aux services du Trésor pour le dédommagement de ces infortunés fonctionnaires sinistrés!

BABETH BERIYTH (In L’Eléphant déchainé N°354)

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 552 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE