Côte d’Ivoire : Vive tension, ce jeudi, à Mama. Le film du 1er jour du 3ème Congrès du FPI dans le village de Gbagbo

By: Africa Newsquick

Mama2La population fait reculer les militaires. Le corridor de Gagnoa-Ouragahio d’abord bloqué par les forces de l’ordre, puis libéré par la pression et la liesse populaire des militants du Front populaire ivoirien (FPI).

 

Dès 6 heures, Alcide Djédjé, un proche de Pascal Affi N’guessan, président sortant du Front populaire ivoirien, ce matin du 30 avril, est aperçu à Ouraghio au téléphone, se faisant laver son véhicule aux environs de 7 heures, et passant beaucoup de coups de fils. Il est à 2km du corridor de Mama.

7 heures 30, de l’autre côté, dans le village Karahi, un corridor donnant accès sur Mama, les populations sont sur le qui-vive, depuis la veille. Parce que dès 20 heures, le mercredi 29 avril il n’y avait plus d’accès sur Mama. Plusieurs personnes ont pu avoir accédé au site en passant par la brousse toute la nuit. C’est que le village de Mama qui dormait d’un œil, puisque ses invités ont été empêchés d’accéder aux gites et nourritures qui leur ont été réservés, ont été sortie de leur sommeil dès 6 heures par de tirs assourdissants de grenades lacrymogènes des forces de sécurité.

Revenue de la surprise des tirs, la population, comme un seul homme monte à la charge. Les hommes en armes, battent en retraite !

Mama3

8 heures, carrefour Karahi, où les visiteurs ou participants de l’évènement de Mama sont bloqués par les forces de l’ordre toute la nuit, affrontements force de l’ordre et population. Une masse populaire composée de jeunes fille et jeunes garçons réussit à faire reculer les hommes en armes. Lesquels replis vers la gendarmerie de Ouargahio. Cette foule est menée par Koua Justin et Arsène Dahi, deux jeunes responsables de la jeunesse du Front populaire.

 

A Mama, 11 heures !

Sangaré Aboudrahamane, président intérimaire, initiateur du 3ème congrès extraordinaire du FPI et toute sa délégation viennent de faire leur entrée. Les populations sont en transe. Pas de danse des grands jours de manifestations. Jeunes, vielles femmes, jeunes filles, sympathisants et militants du Front populaire ivoirien, tendance Sangaré, font monter des chants, cris de joie scandant : ‘’ On ne veut pas violence ! On veut Gbagbo’’, ‘’on va installer Gbagbo’’.

Surtout, ‘’ne dites plus FPI tendance Sangaré ! Mais simplement le FPI. Parce que c’est le FPI qui est réuni ici à Mama, symbole désormais de la résurrection de la nouvelle côte d’Ivoire. Une Côte d’Ivoire qui résiste face à la mort’’, laissent entendre des fédéraux et secrétaires de sections dont, Sangaré Souymane (secrétaire) de la délégation de Séguéla et Gbagbo Euloge Didier, premier délégué de la section de Gbakahio dans la commune de Mayo, sous-préfecture de Liliyo à 38 km de Soubré.

Mama4

L’ambiance est hystérique !

11 heures 30 minutes, toute la délégation officielle fait son entrée dans la cours résidentielle de l’ex-chef d’Etat Laurent Gbagbo. Son fils Michel en tête. Escortée par une immense foule, le passage est exigu pour accéder au domaine, mais elle fonce. Abou Drahamane et ‘’ses camarades’’ font la visite du domaine de l’ex-président. Une immense bâtisse, comme un musée. Des photos de Nelson Mandela, leader africain, Matin Luther King, combattant noir américain face à la ségrégation raciale aux Etats-Unis d’Amérique, Patrice Lumumba du Congo ou encore Laurent Gbagbo, sont accrochées, dans les salles dot une grande de conférences.

Les invités s’installent dans tout le domaine. Des cris montent de partout. Le décor est planté pour la suite des évènements dans l’immense domaine résidentiel de Gbagbo.

Ce sont des milliers de personnes qui ont envahi Mama ! Il est 12 heures 10 minutes ce jeudi 30 avril 2015, les populations ont réussi à lever le blocus des forces de l’ordre vers Mama, village de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo où doit se tenir le congrès extraordinaire de désignation, d’investiture du président du Front populaire ivoirien, opposition.

Mama1

13 heures 30 min, les préparatifs se poursuivent: installations de bâches et sonorisations empêchées la veille par les forces de l’ordre ont cours. »le Congrès du FPI a lieu », crient les »camarades » de Laurent Gbagbo!

HERVE MAKRE, envoyé spécial à MAMA

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 552 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE