Côte d’Ivoire-Mines : L’Etat recherche 180 millions dans les poches des miniers

By: Africa Newsquick

mines d'orLe gouvernement ivoirien a juré la main sur le cœur de chasser tous les orpailleurs clandestins qui exploitent impunément son sous-sol. Le constat est plus que frappant. Et on appelle les opérateurs du secteur minier à la rescousse…

Le 18/10/13, le gouvernement ivoirien a adopté les conclusions d’une communication sur l’orpaillage et s’est engagé à une régularisation de cette activité. C’est ainsi qu’un Programme pour la rationalisation de l’orpaillage (PRO) a été mis sur pied comme beaucoup d’autres programmes qui peinent à décoller. On ne sait pas trop pourquoi ! Eh ben, pour appliquer avec célérité ce programme émergent, le ministre de l’Industrie et des Mines, Jean-Claude Brou, et son collègue auprès du Président de la République chargé de la Défense, Paul Koffi Koffi (PKK), ont lancé en octobre 2014, dans le département de Djêkanou, l’opération de déguerpissement des orpailleurs clandestins. Mais depuis son lancement à grand renfort médiatique sur ‘’la meilleure télévision publique d’Afrique‘’- l’expression est bien de sa majesté Ouattara 1er – les choses ne semblent pas bouger comme prévu. Les orpailleurs clandestins, plus de 500000 personnes provenant foncièrement des pays de la Cedeao, repartis sur 148 sites dans 24 régions sur les 31, continuent d’assiéger les zones fertiles… En dépit des sévères mises en garde des autorités à charge d’exécuter la directive du Château. Bien mieux, le budget prévu à cet effet qui est enveloppé d’une couche épaisse de poussières dont seuls les initiés peuvent connaître la teneur exacte, les acteurs du secteur et singulièrement les établissements miniers sont mis à contribution, à hauteur de cent quatre vingt millions FCFA ( 180 000 000 FCFA) pour, dit-on, ‘’ aider ‘’ le gouvernement dans sa tâche régalienne qui est de protéger envieusement nos ressources naturelles afin de nous éviter des conflit puants comme celui qui prévaut en ce moment sur le pétrole à la frontière maritime ivoiro-ghanéenne… Bref ! On demande aux ‘’miniers‘’ de participer aux déguerpissements des clandestins comme s’ils les avaient installés auparavant! Ce qui est tout de même marrant, c’est qu’on ne daignera pas leur faire un rabattement fiscal (réduction légale de la base d’imposition). Bien au contraire, les ‘’miniers‘’ vont payer leurs impôts par anticipation. Harcèlement fiscal ( !?) Et dire qu’Abinan Kouakou Pascal, le DG des Impôts, viendra faire la fête pour trois petits milliards d’excédent sur les objectifs à lui fixés, au premier trimestre de l’année. Histoire de dire que le bilan de la Dgi est positif au 1/3 parcours…

 

Cyanure, mercure, explosifs…ça tue, en silence!

Bien que «l’orpaillage est une activité qui est prévue par le Code minier ivoirien… lorsqu’il est mené de manière légale et pratiquée dans les règles de l’art», il est d’une nuisance extrêmement dangereuse pour le pays tout entier. La région du Bélier, à elle seule, compte 65 sites d’orpaillage dont 48 clandestins. Où des milliers de pailleteurs prospèrent au mépris des règles primaires d’exploitation, excavant le sol jusqu’à 20 mètres, au-delà de la norme qui est de 14 mètres. Pis, son exercice (l’orpaillage) fait appel à des techniques draconiennes et inhumaines – l’utilisation du cyanure, du mercure et des explosifs – qui impactent négativement la santé des populations et dégradent flore et faune. Des végétations entières sont endommagées, des sols empestés et des cours d’eaux empuantis. Au moment où les questions environnementales sont devenues une préoccupation mondiale. La prostitution et le grand banditisme se développent dans ces zones avec des activités appendices dont le trafic de drogues. Et pendant ce temps, on continue nos grandes enjambées vers l’émergence à l’horizon 2020, y compris dans le domaine de l’orpaillage!

ALI TOURE (In L’Eléphant déchaîné N°342 du vendredi 17 au lundi 20 avril 2015)

Laisser un commentaire

Agenda

novembre 2017
D L M M J V S
« Oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives

Directeur de publication Gérant : Guy Tressia

Contact: +225 08322110/40007513

Email: guytressia@gmail.com

Abonnez-vous à africanewsquick par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à africanewsquick et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez 11 568 autres abonnés

Retour vers Haut
Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE